Les membres du Regroupement des artisans des arts du cirque (RAAC) du Cirque du Soleil ont procédé mardi à une levée symbolique de chapiteau sur la jetée du quai Jacques-Cartier.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

Ce regroupement, mené par le directeur de création Gabriel Dubé-Dupuis, compte maintenant 80 membres qui réclament près de 1,5 million pour des contrats réalisés avant la pandémie.

S’ils ont choisi de reproduire le geste symbolique de « monter le chapiteau » le 16 juin, c’est qu’il s’agit de la date anniversaire de la fondation du Cirque du Soleil en 1984.

Jusqu’à présent les démarches du RAAC ont été entendues par le Cirque et les autorités gouvernementales, mais n’ont pas donné de résultats concrets.

Le Regroupement demande toujours à l’administration actuelle et/ou future du Cirque d’honorer ses contrats avec ses pigistes.