Un sondage réalisé par Léger 360 montre que les Québécois ont l’intention de retourner dans les salles de spectacle, mais qu’ils seront très prudents avant de le faire, et qu’ils ne seront pas très enclins à aller dans des salles de plus de 250 places.

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

Cette enquête réalisée pour le compte de iCible, qui opère des services de billetterie dans plus de 80 salles au Québec, et l’Association RIDEAU, regroupement de 350 salles au Québec et dans la francophonie canadienne, a été effectuée auprès de 1002 Québécois entre le 24 et le 26 avril.

Parmi les répondants, 55 % d’entre eux avaient déjà acheté un billet de spectacle au cours de la dernière année. À la question « Lorsque l’interdiction de la tenue de spectacles sera levée par le gouvernement du Québec, comptez-vous recommencer à acheter des billets... », seulement 8 % d’entre eux ont répondu « Immédiatement », 22 % ont répondu « Après quelques semaines », 29 % « Après quelques mois », et 40 % « Après plusieurs mois ». Par contre, seulement 1 % ont répondu « Jamais ».

Le niveau de confiance des gens ayant déjà acheté un billet lors de la dernière année est également plus élevé que dans la population en général. S’il reste assez bas pour une salle de 1000 places et moins (28 % contre 22 %), la différence est plus notable pour une salle de moins de 250 places (47 % contre 38 %).

Par ailleurs, chez les consommateurs ayant acheté plus de trois billets au cours de la dernière année, l’intention d’achat au cours des premières semaines après la réouverture des salles monte à 41 %.

Sans surprise, c’est dans la région montréalaise, qui est la plus touchée par la pandémie de COVID-19, que la prudence est la plus grande, avec 6 % de répondants qui achèteraient des billets immédiatement, contre 42 % après plusieurs mois. Et c’est bien sûr chez les 55 ans et plus qu’on est le moins pressé, avec 5 % qui retourneraient voir des spectacles immédiatement, contre 47 % après plusieurs mois.