Source ID:; App Source:

Paul McCartney attire 80 000 personnes à Bonnaroo

Paul McCartney, qui sera à Québec le 23... (PHOTO JASON DECROW, AP)

Agrandir

Paul McCartney, qui sera à Québec le 23 juillet, est l'un des musiciens les plus connus de la planète, et il en a prouvé la raison lors d'un concert spectaculaire de 2 h 30 comprenant une trentaine de chansons, y compris deux rappels, vendredi soir.

PHOTO JASON DECROW, AP

Chris Talbott
Associated Press
MANCHESTER, Tenn.

Même un ancien Beatle a besoin de quelques secondes pour saisir l'ampleur de la situation lorsqu'il se trouve sur la scène principale du Festival de musique et des arts de Bonnaroo, à Manchester, au Tennessee.

Après quelques chansons inscrites au programme de sa prestation, Paul McCartney a étreint sa guitare basse et a observé la foule de 80 000 personnes.

«Écoutez, je vais simplement prendre un moment pour bien saisir l'ampleur de tout ceci», a-t-il dit.

Paul McCartney, qui sera à Ottawa, le 7 juillet, et à Québec, le 23 juillet, est l'un des musiciens les plus connus de la planète, et il en a prouvé la raison lors d'un concert spectaculaire de 2 h 30 comprenant une trentaine de chansons, y compris deux rappels, vendredi soir.

Jouant devant une foule majoritairement composée d'admirateurs nés une décennie ou plus après que les Beatles eurent annoncé leur séparation en 1971, il a revisité les classiques des Beatles, des Wings et de sa propre carrière solo, se lançant dans une série de pièces bien connues, en plus de jouer deux chansons des Beatles encore jamais interprétées: Lovely Rita et Mean Mr. Mustard.

Paul McCartney, qui soufflera ses 71 bougies la semaine prochaine, a reconnu qu'il existait certaines similitudes culturelles entre les générations.

«Je peux sentir de l'excellent cannabis», a-t-il lancé, alors que des volutes de fumée de chanvre indien s'élevaient de centaines d'endroits dans la foule. «Qu'est-ce que vous me faites?»

Le chanteur a par ailleurs pris le temps de parler de plusieurs chansons, expliquant entre autres que le classique Blackbird, des Beatles, avait été écrit à propos des troubles liés aux droits de la personne en Arkansas.

Il a également noté les chansons écrites pour ses épouses au fil des ans, avant de prendre un moment pour proclamer son appui aux membres du groupe de punk rock russe Pussy Riot incarcérées.

La foule a aussi eu droit à un hommage aux deux Beatles décédés, John Lennon et George Harrison. Le batteur Ringo Starr et McCartney sont les deux seuls membres survivants de l'iconique groupe britannique. Il a aussi raconté d'amusantes anecdotes sur les légendaires guitaristes Jimi Hendrix et Eric Clapton.

Toute la foule s'est mise à chanter Hey Jude avant que Paul McCartney et ses musiciens ne quittent la scène. L'increvable musicien est revenu en brandissant un drapeau du Tennessee, et a joué un triple rappel, dont les chansons Day Tripper et Get Back.

Il est revenu pour une deuxième fois sur scène pour se lancer dans une interprétation de Helter Skelter, avant de conclure son premier spectacle au festival Bonnaroo avec Carry That Weight.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer