Beast, Caracol, Sam Roberts Band et 25 autres formations musicales montréalaises tenteront de tisser des liens d'affaires avec des représentants de l'industrie de la musique venus d'un peu partout dans le monde lors de l'influent festival South By South West (SXSW), du 18 au 22 mars prochain.

Publié le 17 févr. 2009
Philippe Renaud, collaboration spéciale LA PRESSE

L'importante foire commerciale de la musique underground, qui a lieu chaque année à Austin, au Texas, depuis 1987, accueillera plus de 12 000 musiciens, acteurs de l'industrie et journalistes du monde entier.Sur plus d'une centaine de groupes issus du Canada, 28 proviennent du Québec. Tous espèrent faire assez de bruit pour se faire entendre dans cette cacophonie de concerts qui animent durant quatre jours la petite ville texane.

Il s'agit de la vitrine professionnelle la plus importante en Amérique du Nord - l'année dernière, plus de 1800 groupes se disputaient l'attention du public et des professionnels.

Les festivals précédents ont permis à des groupes comme The Arcade Fire, The Dears et Wolf Parade d'asseoir leur réputation tout en se faisant connaître de par le monde.

Pour Sébastien Nasra, gérant (de Beast, entre autres) et directeur de l'événement M pour Montréal, c'est un rendez-vous essentiel: «Je ne suis pas allé au MIDEM cette année, et ça ne m'empêche pas de dormir, dit-il. Mais South By South West, c'est pour moi un incontournable, surtout dans la nouvelle dynamique de l'industrie de la musique, qui s'articule beaucoup autour du spectacle vivant et de la gérance d'artistes.»

Nasra y tiendra à nouveau un «showcase» M pour Montréal, le vendredi 20 mars. À l'affiche: Torngat, Bonjour Brumaire, Final Flash, Black Diamond Bay, Melissa Auf Der Maur, le Sam Roberts Band «et une autre surprise que je ne peux pas encore dévoiler. Il y a tellement de choses qui ont lieu en même temps, c'est important de garder des éléments de surprise, en espérant que le bouche-à-oreille fasse son effet».

Le Québec bien représenté

Parmi les groupes québécois qui seront à Austin, on compte aussi AIDS Wolf, Krista Muir, Handsome Furs, The High Dials, Sagapool, Priestess, Winter Gloves, Jon Lajoie, Les Handclaps, The Mission District et Peer Pressure. La programmation complète de SXSW a été annoncée hier. On peut la consulter sur le site sxsw.com.

«Il faut bien se préparer pour que le voyage en vaille la peine, insiste Sébastien Nasra. Pour s'assurer de retombées, il faut déjà avoir fait des contacts et inviter les gens avec qui on veut travailler. Il faut que l'artiste arrive avec une histoire, un peu d'expérience, un début d'intérêt de la part des médias et des programmeurs. À partir de là, Austin devient un passage nécessaire. Souvent, lorsque je discute avec des programmeurs ou des gens de labels, ils me demandent si mon groupe jouera à Austin.»

Son groupe, Beast, y jouera deux fois plutôt qu'une: lors du BBQ de la Canadian Independant Record Production Association (Canadian Blast!, le mercredi 18 mars) et à l'invitation du festival britannique The Great Escape, où le groupe donnera un concert dans quelques mois.

«Beast lancera son album aux États-Unis le 3 mars prochain, sur l'étiquette Verve, ajoute le gérant. Les représentants du label assisteront au concert; moi, j'ai besoin de leur trouver un tourneur aux États-Unis.»