Source ID:ee15bfe5e9b530bc9d1174a522e3859f; App Source:StoryBuilder

GROULX: chronique d'un (bon) père indigne

Patrick Groulx propose son nouveau spectacle le 27 février... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Patrick Groulx propose son nouveau spectacle le 27 février au Club de Brossard et le 23 mai au Club Soda.

Photo André Pichette, La Presse

Cinq ans après la fin de sa dernière tournée, intitulée Job: humoriste, Patrick Groulx était de retour sur scène hier soir au Club Soda avec GROULX, son quatrième spectacle solo. Dans la pure tradition stand-up, l'humoriste a su recréer une ambiance de «comédie club», une formule gagnante pour un soir de première réussi.

À 44 ans, Patrick Groulx n'a qu'un but dans la vie: «se câlisser», comme son père, de ce que pensent les autres. Un objectif qu'il tente assidûment d'atteindre et qui lui permet de se rapprocher chaque jour un peu plus du bonheur absolu. De son propre aveu, il n'a d'ailleurs jamais été aussi heureux! Et ça paraît sur scène! Décontracté, sans filtre et irrévérencieux, l'humoriste ravit par son franc-parler et son plaisir à faire rire le public.

Dès les premières minutes du spectacle, on constate la qualité des textes de Patrick Groulx, qui a pu compter sur ses complices Julien Tapp et Pierre Fiola, mais aussi sur François Avard à la script-édition.

Mais après quelques observations bien aiguisées à propos du jugement des autres, des apparences et de Facebook, on craint la catastrophe: Patrick Groulx fait un petit détour pour aborder ses problèmes intestinaux dans un trop long numéro sur les pruneaux, puis livre deux ou trois banalités sur le poisson et la météo. Ce sera le seul écart de la soirée, puisque l'humoriste retrouve rapidement son cap (et toute notre attention) en se lançant sur un sujet récurrent au cours de la soirée: ses enfants. Habituellement assez discret sur sa vie privée, il n'hésite pas à faire partager sur scène pour GROULX ses réflexions sur la parentalité, son divorce et la garde partagée.

Job: papa

Sans tomber dans les lieux communs, il propose sans tabou et avec beaucoup d'humour la vision d'un père indigne.

Comparant la paternité d'antan avec celle d'aujourd'hui, Patrick Groulx expose ses réflexions sur son rôle de père aimant, mais très loin d'être parfait.

Un angle original qui lui sied à merveille, lui qui avoue ne pas triper tant que ça à jouer pendant des heures avec ses enfants et qui reconnaît que son fils «ne sera pas un Prix Nobel».

Sa franchise et son irrévérence sont rafraîchissantes et lui permettent de faire preuve de beaucoup d'originalité sur des sujets pourtant très utilisés par ses confrères.

Loin du papa parfait, Patrick Groulx préfère célébrer les bons côtés de la garde partagée et rire de sa progéniture, pour notre grand plaisir.

Une vie de père de famille qui détonne avec celle d'humoriste en tournée qui a donné lieu à de très nombreux malaises dans le passé de Patrick Groulx. Ce dernier en profite pour en confier quelques-uns pour mieux faire comprendre à quel point la venue de ses enfants a changé son existence. Terminées, les beuveries qui finissent par une visite des plus cocasses au McDonald's de Thetford Mines au milieu de la nuit.

Patrick Groulx a ainsi choisi de clore son spectacle en racontant l'anecdote la plus gênante de sa vie, celle qu'il n'a jamais voulu raconter jusqu'ici... Sauf qu'à 44 ans, l'humoriste est rendu là: il «s'en câlisse»! Un état d'esprit qui, sur scène, lui permet de s'épanouir comme jamais et d'offrir un très bon spectacle.

Le 27 février au Club de Brossard, le 23 mai au Club Soda.

* * * 1/2

GROULX. Patrick Groulx.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer