Rodrigue «Chocolat» Tremblay représente son spectacle solo Maestro les 14 et 15 février à la Maison de la culture Frontenac.

Jean Siag LA PRESSE

Créé l'été dernier au festival Montréal Complètement cirque, Maestro est une proposition étonnante, à la fois théâtrale et musicale, sur la vie de clown. Avec ses hauts et ses bas, ses excès et ses délires, mais aussi son lot de frustrations et son immense solitude.

De ses états d'âme déballés dans le désordre, il se dégage une certaine tristesse, par ailleurs totalement assumée par l'artiste.

Rodrigue Tremblay avoue avoir peaufiné le spectacle au cours des derniers mois, avec l'aide de la metteure en scène Caroline Dardenne.

Il reste que Maestro ne s'adresse pas particulièrement aux jeunes enfants; Chocolat y étant beaucoup plus introspectif que dans les spectacles qu'il présente avec son cirque ambulant Akya.

Ce pionnier de l'art clownesque, qui sait aussi faire rire, y joue de nombreux instruments de musique inventés, une des belles trouvailles de Maestro.