Source ID:news·20111229·LA·0030; App Source:cedromItem

Cirque Alfonse: le cirque trad!

Le Cirque Alfonse a créé Timber dans cette... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Le Cirque Alfonse a créé Timber dans cette grange de Saint-Alphonse-Rodriguez. De gauche à droite: Jonathan Casaubon, Julie Carabinier et Arthur Casaubon (son bébé), Guillaume Saladin, Louise Lépine, Alain Carabinier, Antoine Carabinier (sur le billot de bois), Josiane Laporte et le metteur en scène Alain Francoeur.

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

Il fallait les voir avec leurs grosses barbes sur la scène d'Espace GO, transformée pour l'occasion en camp de bûcheron, jongler avec des haches, faire du main à main sur des billots de bois, du mât chinois avec un bâton de draveur, de la Roue Cyr avec une vieille roue de charrette, le tout rythmé par des complaintes, des turlutes et des chansons grivoises du répertoire québécois.

C'était l'été dernier, au 2e festival Montréal Complètement Cirque. Ceux qui y étaient s'en souviennent.

Eux, c'est le Cirque Alfonse. Avec à sa tête Antoine Carabinier Lépine, sa soeur Julie, son beau-frère Jonathan Causaubon et leur ami Guillaume Saladin. Ils sont passés par l'École nationale de cirque et l'École de danse contemporaine; ils ont notamment joué pour Éloize et les 7 doigts de la main. Mais là, ils partagent la scène avec des musiciens, notamment André Gagné, guitariste pour le groupe trad La Giroflée, David Simard et Josiane Laporte. La musique a été composée par nul autre que David Boulanger, violoniste de La Bottine souriante.

Le spectacle a été créé sur la terre du patriarche, Alain Carabinier, à Saint-Alphonse-Rodriguez. Plus précisément dans une grange. Timber est d'ailleurs un hommage à l'homme d'origine suisse. «Au départ, nous voulions remercier notre père de son soutien. Timber, c'est un show familial, un show sur nos racines aussi», explique Antoine Carabinier, joint à Hanovre, en Allemagne, où il joue dans des cabarets traditionnels allemands avec sa soeur et son beau-frère. «Sa présence est essentielle; s'il ne pouvait plus monter sur scène, on ne pourrait pas faire ce spectacle.»

Alain Carabinier participe au spectacle en tant qu'amuseur, mais il n'hésite pas à faire des numéros acrobatiques. On le voit d'ailleurs dans un numéro de colonne à trois, hissé tout en haut, en train d'allumer tranquillement sa pipe. Des moments pareils, ça ne s'invente pas... «Mon père a confiance en nous et il n'a pas peur. Il ne se rend peut-être pas compte du danger. Mais il fait ce qu'on lui dit de faire et, pour l'instant, tout se passe bien», indique Antoine.

Faire partie de La Tribu

Depuis leur passage à Complètement Cirque, les choses se sont mises à débouler pour ces mordus de cirque et de musique trad. À commencer par leur association avec la maison de disques La Tribu, qui fait ses premiers pas avec une troupe de cirque, elle qui travaille d'ordinaire avec des groupes de musique, notamment Les Cowboys Fringants et Les Charbonniers de l'enfer...

«Ils nous ont vus à Montréal. Comme notre spectacle est à cheval entre la musique et le cirque, ça les a intéressés. Ils gèrent déjà des tournées québécoises pour des groupes de musique. Exactement ce que nous voulons faire ici avec Timber. Au fond, nous voulons amener le cirque en région. L'avantage, c'est qu'on peut jouer dans les mêmes salles. Dès le printemps prochain, nous serons à Rivière-du-Loup, Gatineau, Baie-Comeau, Brossard. Et ce n'est que le début.»

Le Cirque Alfonse voyagera quand même à l'extérieur du Québec et du Canada. En janvier 2013, la troupe sera aux États-Unis. Le mois suivant, en France. Deux nouveaux agents travaillent avec elle pour promener son spectacle en Asie, en Australie, en Amérique du Sud et en Europe. «C'est sûr que ce spectacle-là a été conçu pour voyager. Mais on ne veut pas grossir, on ne veut pas faire un deuxième cast, on veut que ça reste intègre.»

À quoi ressemblera la prochaine création d'Alfonse? «Notre couleur, ce sont nos racines, notre enfance à Saint-Alphonse, répond Antoine Carabinier. Notre premier spectacle, La brunante, évoquait les veillées d'antan; Timber, le camp de bûcheron. La prochaine fois, ça se passera peut-être sur une ferme, je ne sais pas, mais on veut rester près de nos racines et de nos traditions québécoises. Lanaudière est un des berceaux de la musique trad au Québec; on a toujours eu des musiciens sur scène avec nous. On aimerait continuer de créer dans cet univers.»

À la mi-février, le Cirque Alfonse participera à Québec aux Entrées en scène Loto-Québec, immense showcase pour les artistes émergents de la francophonie en Amérique organisé avec le Réseau indépendant des diffuseurs d'événements artistiques unis (RIDEAU). Suivront des représentations de Timber en région au printemps et à l'automne, entrecoupées d'une virée à Igloolik pendant l'été, là où vit Guillaume Saladin, un des artisans du projet Artcirq.

Alfonse épaulera aussi une autre troupe de cirque - celle-là des Îles de la Madeleine -, Vague de cirque (fondée par Noémie Gervais et Alain Boudreault), qui tourne avec son spectacle Cabotinage. L'année 2012, s'achèvera à la TOHU par la représentation de Timber, où la troupe espère rassembler plusieurs artistes de la scène trad.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer