Source ID:1600831; App Source:DAM

Pierre-Michel Tremblay

La Presse

Pierre-Michel Tremblay l'avoue sans détour: La Licorne occupe une place «extrêmement importante» dans son parcours. «L'auteur de théâtre que je suis a trouvé sa place à La Licorne», dit le dramaturge (Coma Unplugged, Quelques humains), aussi actif à la télévision.

Ses amis des Éternels pigistes et lui doivent une fière chandelle à Jean-Denis Leduc. Au milieu des années 90, le directeur artistique de La Licorne avait accepté de présenter Le jeu du pendu. Plutôt que de reprendre ce spectacle, ils ont toutefois décidé d'en créer un autre. «Il nous a fait confiance et c'est quelque chose que je n'oublierai jamais», dit Pierre-Michel Tremblay.

Pour La dizaine des auteurs, il a notamment sélectionné des extraits d'un vieux livre de conseils adressés aux jeunes gens qui veulent devenir comédiens («un petit texte sur les dangers du théâtre», résume-t-il) et invité son amie Geneviève Brouillette à présenter des bouts d'autobiographies qu'elle lisait dans le cadre des Cabarets biodégradables.

«Les Éternels pigistes vont lire un tableau de la pièce Mille feuilles (2003) qui n'avait pas trouvé sa place dans le spectacle, ajoute-t-il. C'est une parodie de théâtre de boulevard français avec laquelle on avait eu bien du fun en répétition.» Pierre-Michel Tremblay précise que Marc Labrèche et Pierre-Yves Bernard (auteur de Minuit, le soir) ne pourront être présents, contrairement à ce qui a été annoncé.

Le 14 novembre, à 20h.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer