Du 18 au 27 juin 2009, l'Off Festival de jazz de Montréal célèbre ses 10 ans d'existence avec une programmation à la fois audacieuse et représentative de notre jazz local, en plus de souligner ses affinités nationales ou internationales avec un genre on ne peut plus universel.

Alain Brunet LA PRESSE

Ouverture pour 25 musiciens professionnels et 25 musiciens amateurs écrite par le saxophoniste Pierre Labbé, présence marquée des pionniers (Pierre St-Jak, Jean Vanasse, Jan Derome, Normand Guilbeaut, Ivanhoe Jolioeur, etc.), présence accrue des nouvelles pointures (Samuel Blais, Yoel Diaz, Rafael Zaldivar, John Roney, Alexandre Grogg, etc.), invités de marque venus d'ailleurs (Vincent Courtois, Marie-Fatima Rudolf, etc.), voilà la profondeur atteinte par l'Off au terme d'une décennie.

«Au nom de la pianiste Marianne Trudel, du saxophoniste Pascal Boudreault et de toute l'équipe de l'Off, je suis très fier et d'autant plus fébrile de présenter ce 10e festival. C'est un tournant, nous continuons le travail amorcé il y a 10 ans et nous en sommes très fiers», a souligné Christophe Papadimitriou, contrebassiste et président du conseil d'administration de l'Off, à l'occasion du dévoilement de sa programmation.

«Nous avons tenu à faire observer le chemin parcouru tout en ouvrant la voie vers l'avenir. Parce qu'on va continuer ce travail. Parce que c'est un festival plein de créativité, d'enthousiasme. Parce qu'on y prend des risques. Parce que ce festival a un effet rassembleur au sein de la communauté musicale montréalaise. Parce que les musiciens sont fiers d'y venir jouer.» L'ambiance n'est donc plus à la résistance, encore moins à la hargne, force est de constater (on se souviendra que l'Off était né de l'insatisfaction de la représentativité déclinante du jazz local au Festival international de jazz de Montréal). Progressivement, l'Off est devenu à la fois parallèle, autonome et complémentaire.

Ainsi donc, le jeudi 18 juin, les Quais du Vieux-Port (Hangar 16) seront le théâtre du coup d'envoi : Tremblement de fer, une oeuvre commandée à Pierre Labbé, après quoi les concerts se déclineront dans cinq lieux: Lion d'or, Cheval blanc, Dièse onze, Sala Rossa et Chapelle historique du Bon-Pasteur.

Plus précisément?

Voici ce qui vous attend le vendredi 19 juin: le prog virtuose de Miriodor, le groupe vocal Webe3 (membres du Voices Orchestra de Bobby McFerrin), le trio Byproduct du saxophoniste Chet Doxas (lauréat 2008 du Prix François-Marcaurelle), le trio du pianiste John Roney.

Le samedi 20 juin, s'enchaîneront les ensembles suivants: SJProject6 du guitariste Stephen Johnston, le trio d'avant-garde Les Tourneurs, le projet Steppe du pianiste Alexandre Grogg, le Quartet off-on de Pierre St-Jak.

Le dimanche 21 juin, l'Off se poursuit avec le Marathon du saxophoniste(alto) Adam Kinner, le quartette du saxophoniste (alto) Samuel Blais, le Quartette Mtl 4 du saxophoniste (ténor) Frank Lozano, le quartette du contrebassiste Brian Hurley.

Le lundi 22 juin, on ouvre la soirée avec The Youjsh!, un projet ambitieux du compositeur et claviériste Malcolm Sailor, suivi du projet Côté Grog, Côté Tanguay, d'une lecture exceptionnelle du grand poète Patrice Desbiens qui sera accompagné d'excellents musiciens sous la gouverne du trompettiste et compositeur Joe Sullivan. La soirée se terminera avec le quintette de la jeune pianiste Marie-Claire Durand.

Le mardi 23 juin, le saxophoniste d'origine argentine Damian Nisenson présente son projet Ompé, avant que la pianiste Marianne Trudel se produise en duo avec l'harmoniciste Lévy Bourbonnais. S'ensuivra un autre duo, cette fois étranger, formé par le violoncelliste Vincent Courtois et la chanteuse Jane Added. Le trio du pianiste Yoel Diaz, d'origine cubaine, bouclera la boucle.

Le mercredi 24 juin, jour de la Fête nationale, les Contracteurs généreux précéderont la traditionnelle soirée Jazz et poésie, animée par l'écrivain José Acquelin. La soirée se terminera sous la direction de l'excellent saxophoniste Al McLean et son quartette.

Le jeudi 25 juin sera particulièrement chargé: le sextuor du saxophoniste Dominic Lévesque, le groupe Bathyscaphe du trompettiste Ivanhoe Jolioeur, le Vanassextet du vibraphoniste Jean Vanasse, le trio de la pianiste torontoise Marie-Fatima Rudolf, et une paire de trio d'improvisateurs québécois et helvètes - le saxophoniste Jean Derome, le contrebassiste Nicolas Caloia, le batteur Isaiah Ceccarelli, le tromboniste Nils Wogram, le guitariste Philip Schaufelberger, le percussionniste Lucas Niggli.

Le vendredi 26 juin, The Octess Project précédera le trio torontois Ugly Beauties (avec entre autres la pianiste Marilyn Lerner), le groupe Dream Algebra du guitariste Rainer Wiens et du quintette du Cubain Rafael Zaldivar, nouvelle sensation du piano jazz à Montréal.

Le 10e Off Festival de jazz de Montréal se terminera le samedi 27 juin.

Après le concert donné par le quartette du saxophoniste (alto) Jason Stillman, l'ensemble du contrebassiste Normand Guilbeault bouclera la boucle avec son Hommage à Mingus, dont on vient de lancer l'enregistrement sur l'étiquette Ambiances Magnétiques.

***

10e Off Festival de jazz de Montréal, du 18 au 27 juin 2009. Infos ici.