L’Orchestre Métropolitain de Montréal a annoncé lundi le renouvellement à vie du contrat de son directeur artistique et chef principal, Yannick Nézet-Séguin.

Marc Cassivi Marc Cassivi
La Presse

Cet engagement exceptionnel, d’une durée illimitée, a été conclu alors que le chef québécois s’apprête à entamer sa 20e saison à la tête de l’Orchestre Métropolitain.

« C’est un moment très fort pour les musiciens de l’OM et pour moi-même, le début d’un nouveau chapitre, a déclaré Yannick Nézet-Séguin. Montréal est ma ville natale, mon port d’attache ; c’est la ville où je suis né, où j’ai grandi, où habite ma famille, où j’ai reçu ma formation musicale. Et l’Orchestre Métropolitain, c’est ma première grande famille musicale. »

Il est rarissime, souligne l’OM, « qu’une telle entente soit conclue entre un chef si jeune et un orchestre qu’il n’a pas lui-même fondé ». D’ordinaire, les contrats de chefs d’orchestre sont reconduits aux cinq ans.

Exceptionnellement, l’Orchestre philharmonique de Berlin a nommé le légendaire Herbert von Karajan chef à vie en 1955 (il a démissionné en avril 1989, trois mois avant sa mort). L’orchestre philharmonique d’Israël s’est entendu aussi sur des termes semblables en 1981 avec le grand Zubin Metha, qui fut par ailleurs directeur musical de l’Orchestre symphonique de Montréal de 1961 à 1967.

Cet engagement d’une durée illimitée témoigne d’un désir mutuel entre la direction de l’orchestre, son directeur artistique et ses musiciens, de poursuivre une collaboration très fructueuse.

L’OM, dont la première tournée européenne a été couronnée de succès en 2017, donnera cet automne une série attendue de concerts aux États-Unis (notamment à Carnegie Hall).

« J’entrevois les prochaines années à l’Orchestre Métropolitain avec un immense enthousiasme vis-à-vis des nombreux projets en perspective, et une fierté tout aussi grande à l’égard du travail accompli », affirme Yannick Nézet-Séguin, qui dirigera son 600e concert à la barre de l’Orchestre Métropolitain à la fin de la saison 2019-2020.

Le chef de 44 ans demeurera par ailleurs le directeur musical du Metropolitan Opera de New York et de l’Orchestre de Philadelphie.

« Nous souhaitions concrétiser une entente dont les termes reflètent le lien particulier entre Yannick et son orchestre montréalais. Un engagement sans limite de temps avec le chef d’orchestre que tout le monde rêve d’avoir et qui, par surcroît, est un Montréalais amoureux de sa ville, et avec qui nos musiciens vivent une relation humaine extraordinaire, saine et musicalement enrichissante, cela a une valeur inestimable. Nous sommes honorés que Yannick accepte de poursuivre sa mission musicale en communion avec les musiciens et le public, sans que personne ne se questionne désormais sur son éventuel départ. Il est là pour rester ! » s’est réjoui Jean R. Dupré, président-directeur général de l’Orchestre Métropolitain, qui célébrera ses 40 ans en 2021.