À la suite de l’annonce du décès de Karim Ouellet, la vague de témoignages sur les réseaux sociaux raconte toute la tristesse que cette perte suscite. Dans la communauté artistique et chez tous ceux qui l’ont connu de près ou de loin, on pleure un être sensible, gentil, talentueux, irremplaçable.

Mis à jour le 18 janvier
Marissa Groguhé
Marissa Groguhé La Presse
Lisez notre autre article : «Le Québec perd un musicien d'exception»

Louis-Jean Cormier a écrit un texte dans ses stories Instagram pour rendre hommage à son confrère musicien : « Ton parcours nous laisse plusieurs ritournelles qui résonneront dans nos têtes à l’infini. Tu auras eu ce don peu commun de faire tomber les mots aux bonnes places, autant dans la chanson que dans le cœur. Je souhaite que là où tu te trouves aujourd’hui, le beat est toujours aussi bon. J’envoie de la lumière à ta famille et tes proches. »

« Karim était un homme et un artiste sensible, intelligent et au talent hors du commun, a partagé Marie-Mai, également via son compte Instagram. Il a pris une place toute spéciale dans mon cœur dès la première fois où sa voix unique et ses paroles se sont déposées dans mes oreilles. Sa place a grandi quand j’ai appris à le connaître et je vais la garder au chaud jusqu’à ce qu’on puisse se revoir. On est chanceux d’avoir pu exister en même temps que toi. Bon voyage mon ami. »