(Londres) Le rappeur britannique Ty, qui avait été mis en nomination pour le prestigieux Mercury Prize, est mort à 47 ans après avoir été atteint du nouveau coronavirus, a indiqué l’organisatrice d’une collecte de fonds lancée pour le soutenir.

Agence France-Presse

Le musicien, dont le véritable nom est Ben Chijioke, avait été hospitalisé après avoir été testé positif à la COVID-19 et placé sous coma artificiel, est-il expliqué sur la page internet qui lui est dédiée sur le site GoFundme.

Son état s’était amélioré et il était conscient mi-avril, mais le rappeur est décédé jeudi, a annoncé l’organisatrice de cette collecte, Diane Laidlaw.

« La famille voudrait dire un grand merci à tous ceux qui leur sont venus en aide et ont exprimé leur inquiétude depuis son admission à l’hôpital, mais maintenant ils apprécieraient que leur vie privée soit respectée, afin qu’ils puissent faire leur deuil dans l’intimité », a-t-elle écrit.

Né à Londres d’immigrants nigérians, Ty a sorti son premier album, Awkward, en 2001. Après avoir sorti son deuxième album, Upward, l’artiste avait été mis en nomination pour le prestigieux Mercury Prize en 2004 aux côtés d’Amy Winehouse et de The Streets.

Il a ensuite sorti trois autres albums et a collaboré avec des artistes comme De La Soul et Roots Manuva.

L’acteur Idris Elba l’a décrit comme un « pionnier du hip-hop britannique » dans un message posté sur Instagram.

Les rappeurs Roots Manuva et Ghetts lui ont aussi rendu hommage, Ghetts expliquant qu’il avait « beaucoup de respect pour Ty, un des premiers de la génération plus âgée à m’avoir pris sous son aile ».

« La génération actuelle de rappeurs lui doit beaucoup — il a vraiment ouvert des portes », a écrit le DJ Gilles Peterson sur Twitter.

L’AFP n’a pas pu joindre le gérant du rappeur dans l’immédiat.