Après avoir vu leur tournée interrompue par la COVID-19, Les Sœurs Boulay, qui s’apprêtaient à revenir sur scène au cours des prochains mois, ont annoncé mercredi qu’elles « ne pourront pas faire » ces concerts parce qu’elles doivent prendre du repos et du recul.

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

« Les derniers mois, ponctués par les vagues de dénonciations et les crises au sein de nos anciennes équipes, ont eu raison de notre santé physique et mentale », ont-elles écrit sur les réseaux sociaux.

« Les médecins nous ont dit d’arrêter, notre nouvelle équipe nous a suggéré de prendre un recul. Il faut nous remettre sur pied avant de pouvoir chanter à nouveau. »

Le duo qui a lancé il y a un an son troisième et excellent album, La mort des étoiles, a mis fin cet été à son contrat avec Dare to Care Records et Grosse Boite, le label avec qui elles travaillaient depuis leurs débuts en 2013.

« Nous quittons dès aujourd’hui l’équipe de gérance », avaient-elles annoncé le 9 juillet, alors que la vague de dénonciations dans l’industrie de la musique venait d’emporter le chanteur Bernard Adamus, largué par Dare to Care, ainsi que le fondateur et patron de l’entreprise, Eli Bissonnette, qui a quitté ses fonctions après avoir été désavoué par ses employés.

> Relisez l'article sur leur départ de Dare to Care

Pendant tout l’été, les deux chanteuses ont été très actives sur les réseaux sociaux, en soutenant les victimes et en appuyant le mouvement de dénonciations. À l’émission Bonsoir Bonsoir diffusée à Radio-Canada le 4 août, elles sont revenues sur cette « grande purge ».

« En 2014 et en 2017, les femmes ont crié qu’il fallait que quelque chose se passe. Il n’y a pas grand-chose qui s’est passé. Les réseaux sociaux, on ne peut pas remettre [leur utilisation] en question, [savoir] si c’est un bon ou un mauvais moyen, parce que, pour l’instant, c’est le seul moyen », disait Stéphanie Boulay.

Quelques jours après leur passage à l’émission, elles annonçaient s’être jointes à la maison de gérance Hôtel Particulier, qui s’occupe entre autres de Fanny Bloom et Matt Holubowski.

Les deux chanteuses et musiciennes terminent leur message en disant espérer que les fans comprendront leur décision. « On sait que c’est une période difficile pour beaucoup d’entre vous, et on pense à vous vraiment fort. »