L'affaire était réglée depuis l'hiver dernier et l'ADISQ se compte chanceuse que la nouvelle n'ait été ébruitée dans La Presse qu'à la fin août: Céline Dion recevra le Félix hommage lors du 30e gala de l'ADISQ le 2 novembre. Et pas n'importe où: au Centre Bell, connu comme le Centre Molson quand Céline y avait animé le 20e gala en compagnie de Jean-Pierre Ferland, André-Philippe Gagnon et René Simard.

Alain de Repentigny LA PRESSE

Repentigny céline dion sera évidemment sur place pour le gala, sa tournée Taking Chances faisant relâche du 31 octobre au 3 novembre. Comme il y a 10 ans, le public pourra y assister; les billets, environ 10 000 au coût de 25$ et 50$, seront mis en vente ce samedi.

L'artiste «hommagée» chantera-t-elle au gala? «Habituellement pas», répond la productrice Céline Laberge, qui laisse ainsi une porte ouverte, mais se garde bien de brûler ses surprises. «L'ADISQ ne dévoile pas d'avance le nom de l'artiste à qui elle rend hommage, mais comme ça va se faire au Centre Bell, c'était important de le dire aux gens, ajoute Mme Laberge. Céline a marqué l'histoire de l'ADISQ. Elle détient le record absolu avec ses 39 Félix.»

Les musiciens et chanteurs recensés pour leur production cette année, et qui étaient présents pour la plupart à la conférence de presse d'hier au Centre Bell, donnent au 30e gala une affiche transgénérationnelle qui sied bien à cet anniversaire. Claude Dubois - qui avait chanté Le blues du businessman lors du tout premier gala de l'ADISQ - Robert Charlebois et André Gagnon se produiront sur la même scène qu'Éric Lapointe, Alfa Rococo, Ariane Moffatt, Les Cowboys Fringants, Karkwa, Marie-Mai, Sylvain Cossette et sans pression. Et l'orchestre Symphonique de Montréal, sous la direction de Jean-François Rivest, participera à l'hommage à Céline Dion.

Céline ne sera toutefois pas en lice pour l'un des autres Félix décernés ce soir-là puisqu'elle ne s'y est pas inscrite, même si son album D'Elles était admissible. «L'année où on rend hommage à un artiste, est-il préférable de mettre le reste au point mort? L'hommage aura-t-il moins de poids si l'artiste en question s'est levé trois fois pendant la soirée pour aller chercher un Félix? On en discute avec l'artiste, mais c'est sa décision», explique Céline Laberge.

Fait à noter, le vote pour la chanson populaire se fera désormais avant, et non plus pendant, le gala. Le public pourra voter sur radio-canada.ca du 14 octobre au 2 novembre, 17h, ou par téléphone le week-end précédant le gala. Le site web de Radio-Canada diffusera par ailleurs une émission en direct du tapis rouge, animée par Madeleine Arcand et Angelo Cadet, une demi-heure avant le gala.

Un animateur sérieux

Louis-José Houde, qui animera son troisième gala de l'ADISQ consécutif, prend son rôle au sérieux. Il a commencé à écrire ses textes en mai et teste son numéro d'ouverture dans son spectacle depuis août.

«L'ADISQ, c'est un gala classique, dit-il. Moi, j'aime bien la manière Johnny Carson et Billy Crystal, je ne suis pas un gars de concepts à n'en plus finir, je suis un gars de textes et de jokes. L'an dernier, j'ai été sur scène 32 minutes sur deux heures et demie. C'est un show de musique et, cette année, on a coupé dans les présentations pour offrir une prestation musicale de plus.»

Louis-José Houde prend le gala de l'ADISQ une année à la fois. «Je pourrais arrêter après cette année ou en faire six autres, je ne le sais vraiment pas», dit celui qui en plus d'écrire ses trois numéros du gala avec François Avard, donne 200 spectacles par année et a tourné pendant 30 jours cet été dans le film De père en flic avec Michel Côté. Sans oublier son émission Ici Louis-José Houde, dont il ne peut pour l'instant confirmer le retour pour une troisième saison.