Dans une industrie où on parle trop souvent de mises à pied et de difficultés financières, le lancement d'un nouveau magazine est une nouvelle réjouissante. Presque un an après la disparition de Vita, son magazine pour les 40 ans et plus, TC Media se relance dans l'aventure du féminin avec Véro, un magazine qui, comme son nom l'indique, est conçu autour de la personnalité de Véronique Cloutier.

Nathalie Collard LA PRESSE

Comme avec Oprah, Martha et Ricardo, le magazine mise sur l'image de l'animatrice des Enfants de la télé qui semble transformer tout ce qu'elle touche en or. On retrouvera aussi sa photo à la une.

Véro s'inscrit dans une opération plus large de «personal branding» qui comprend une nouvelle émission à Canal Vie (Véro Inc.), une collection de vêtements à l'Aubainerie, en plus de contrats à la radio (Rythme FM), à la télévision (Radio-Canada) et comme porte-parole de la marque de produits de beauté Jouviance.

La genèse du projet remonte à un peu plus d'un an, lorsque le magazine Elle Québec, également publié par TC Media, a publié un reportage sur le mariage de l'animatrice avec le comédien-producteur Louis Morissette. «C'était un test, explique Véronique Cloutier en entrevue à La Presse. L'expérience a été concluante à tous les niveaux, je me suis bien entendue avec l'équipe et j'ai eu envie de travailler avec eux.»

Le plus grand secret entourait le lancement du magazine Véro hier. Résultat : il a été impossible de feuilleter le magazine avant de s'entretenir avec sa muse ou avec son éditrice, Lise Paul-Hus de TC Media. Parmi les pages envoyées aux médias, il y avait la page couverture et quelques pages intérieures. On annonce aussi une section interactive qui permettra aux lectrices de voir les coulisses du lancement.

Avec sa franchise habituelle, l'animatrice des Enfants de la télé précise : «On ne réinventera pas la roue. Véro n'est pas un magazine de mode, Elle Québec et Clin d'Oeil le font déjà très bien. Et ce n'est pas pratico-pratique comme Coup de pouce. C'est un magazine autour de mes valeurs et de mes intérêts, qui ne diffèrent pas tellement des autres filles de mon âge.» Il y aura des sections mode, bouffe (avec les recettes de la chanteuse Marilou qui tient le très chouette blogue Trois fois par jour), une rubrique Recevoir (tenue par la mère de Véronique Cloutier), ainsi qu'une section hommes où on retrouvera un billet du collègue Vincent Marissal.

Quant aux vêtements en vedette dans la section mode, ils demeureront accessibles. «Vous ne verrez pas de Chanel ou de Burberry, il y a d'autres magazines pour ça, souligne Véronique Cloutier. Je veux que Véro soit un moment de relaxation pour les lectrices, le magazine que tu lis quand tu te glisses sous une couverture habillée en mou et que tu prends un moment pour toi.»

Impliquée à chaque étape

L'animatrice, qui est mère de trois enfants, affirme que son engagement dans cette aventure dépasse la simple opération marketing. «J'ai été impliquée à chaque étape, assure-t-elle. Il n'y a pas une couleur, une ligne ou un choix de typo qui n'ait pas reçu ma bénédiction. Je ne veux pas mettre mon nom sur n'importe quoi.» L'éditrice Lise Paul-Hus confirme : quand Véro se lance dans quelque chose, elle s'engage à fond. «Honnêtement, j'ai été agréablement surprise par sa disponibilité, note Mme Paul-Hus. Elle passait des journées complètes dans nos bureaux et faisait preuve de beaucoup de rigueur. Elle est vraiment un membre de l'équipe.»

La page couverture imprimée sur du papier mat est une idée de Véronique Cloutier et ce, même si ce n'est pas un fini très populaire dans les magazines féminins qui préfèrent le papier glacé, plus accrocheur pour l'oeil. La mise en page aérée faisait également partie des décisions de l'animatrice qui avait une idée très arrêtée de ce qu'elle ne «voulait pas» voir dans son magazine.

Pour l'instant, Véro sera publié quatre fois par année. «C'est ce qu'Oprah et Martha ont fait à leurs débuts, explique Lise Paul-Hus. Mieux vaut commencer modestement et augmenter en répondant à la demande. Même chose pour le tirage, on ajustera si la demande est plus grande.» Le magazine sera en kiosque dès vendredi.

________________________

Véro, c'est...

> Quatre parutions par année.

> Un tirage de 120 000 exemplaires.

> Une application iPad offerte sur iTunes.