La guerre ouverte que se livrent Quebecor et Radio-Canada est loin de se calmer. Vendredi, Quebecor Media a sommé Radio-Canada de retirer de son site web un texte qu'elle juge faux et diffamatoire.

LA PRESSE CANADIENNE

Quebecor Media estime de plus que le texte «Ce que Quebecor ne vous dit pas quand elle attaque le radiodiffuseur public» a été publié «sans vérification préalable et de façon malicieuse», dans le but de nuire à la réputation de son président et chef de la direction, Pierre Karl Péladeau, au moment où celui-ci témoignait devant un comité de la Chambre des communes, à Ottawa.

Le texte mis en ligne par Radio-Canada reproche à Quebecor Media de cacher des faits à la population ou de taire la vérité lors de ses reportages ou de ses déclarations publiques.

En plus d'exiger le retrait du texte en question, Quebecor Media exige de Radio-Canada la publication du communiqué émis par l'entreprise plus tôt cette semaine en réaction à des informations qu'elle juge «mensongères».

La mise en demeure transmise au président-directeur général de Radio-Canada, Hubert Lacroix, réfute plusieurs des affirmations contenues dans le texte mis en ligne. La lettre prévient aussi la société d'État de l'intention de Quebecor Media d'intenter contre elle un recours en dommages qui inclura une demande de dommages punitifs.

M. Péladeau avait menacé Radio-Canada, jeudi, d'éventuelles poursuites en diffamation.

Par l'entremise d'un porte-parole, Radio-Canada a indiqué vendredi ne pas être surprise de la mise en demeure qu'elle entend étudier avant d'y répondre.