Bonnet rouge, t-shirt vert, baskets vertes, bermuda imprimé de dragons, question d'honorer sa génétique partiellement coréenne, « the hardest working man in soul business » était dans la place.

Mis à jour le 5 août 2018
Alain Brunet LA PRESSE

Super groove sur la scène de la Montagne, signé Anderson .Paak et ses musiciens réunis sous la bannière The Free Nationals.

« Still there ? », demandait le frontman à son public. « Yes lawd ! », répondait la foule. Voilà un cri de ralliement maintes fois scandé au cours de cette heure de haute intensité - en plus d'être le titre d'un album hip-hop de .Paak, dans le contexte du tandem NxWorries qu'il forme avec le beatmaker Knxwledge.

La performance d'anthologie du chanteur, compositeur et batteur californien offerte il y a deux ans au Théâtre Fairmount n'a certes pas été égalée hier. La sonorisation aurait dû être meilleure, tant pour le chanteur que pour son groupe ; fondée sur un funk/hip-hop/jazz de ce niveau, l'intelligibilité acoustique d'une telle expérience est essentielle afin qu'elle marque l'imaginaire au-delà de l'ambiance festive induite par cette énergie.

Au menu : Come Down, The Waters, Glowed Up (un titre de notre Kaytranada auquel .Paak a collaboré), Bubblin'... Beaucoup de rap dans la relecture, des reprises souvent modifiées, et puis le leader se met à la batterie et au rap ou au chant simultané pour une longue séquence : The Season / Carry Me, Put Me Thru, Heart Don't Stand a chance et Sweet Gidget, tout en battant la mesure funk comme il sait le faire magistralement.

Et... dans le contexte d'un spectacle raccourci à 60 minutes, était-ce un choix judicieux de ralentir le rythme avec un solo de claviers, gracieuseté de Ron Jerome Avant ? Poser la question... Heureusement, l'intermède fut relativement court et la machine .Paak repartit de plus belle sur un groove reggae funk actionné par son pilote, c'était la chanson Room Is Here. De retour à l'avant-scène, le soliste interprétera la ballade soul Til It's Over, pour ensuite retourner aux tambours et nous balancer Miss Right.

Cette prestation d'Anderson .Paak sera coiffée par les superbes exécutions d'Am I Wrong et Lite Weight, mais... elle ne passera pas à l'histoire. Vivement le prochain chapitre !