Lisa LeBlanc, l'une des reines des FrancoFolies cette année, était encore une princesse quand elle s'est produit à l'extérieur, l'été dernier.

Mis à jour le 21 juin 2013
Émilie Côté LA PRESSE

Après l'année de la révélation, voilà celle de la consécration au Métropolis, «son premier ever», a-t-elle dit.

Dès la première chanson, Motel, c'était la fête sur scène avec des amis et les filles acadiennes du trio les Hay Babies (gagnantes du concours les Francouvertes) qui ont rejoint Lisa LeBlanc et ses fidèles «beau-boys» musiciens.

Avec les quatre lettres de son nom qui formaient une marquise illuminée au fond de la scène, le public était dans le bar de Lisa, quelque part entre Rosaireville, son village natal, et Nashville.

Lisa LeBlanc revient d'un road trip américain de deux mois qui l'a menée de la Louisiane à San Francisco en passant par Austin, au Texas. Un road trip qui lui a permis de revivre ses chansons, dont Motel et Lignes d'Hydro.

Au moment de mettre sous presse, faut-il préciser que Lisa LeBlanc donnait un bon show fougueux, généreux et chaleureux? C'est dit, juste au cas où vous en doutiez.