Nos suggestions de spectacles à ne pas manquer dans le cadre du Festival de jazz de Montréal.

LA PRESSE

Matthew Whitaker

Upstairs, 19 h et 21 h 45

Originaire du New Jersey, Matthew Whitaker est un excellent pianiste de jazz, au-delà de sa facture conservatrice. Non-voyant depuis la naissance, l'artiste de 17 ans a déjà fait l'objet d'un film documentaire, Thrive, qui en dresse le portrait. Son talent précoce l'a mené à se produire au Carnegie Hall, au Kennedy Center, au Lincoln Center et à l'Apollo Theatre. Nul ne peut prédire s'il pourra surmonter sa réputation d'enfant prodige devenu ado prodige... - Alain Brunet

Bobby McFerrin avec David Worm, Joey Blake et le Jireh Gospel Choir

Maison symphonique, 19 h

En 1997, Bobby McFerrin avait atteint des sommets d'inspiration avec l'opus circlesongs. Il mettait alors sa technique innovante du chant a cappella (assortie de percussion corporelle) au service de de chants sacrés, anciens, tribaux, occidentaux, antillais ou africains. Pour cette exécution commémorative, le grand soliste afro-américain fera équipe avec les chanteurs David Worm et Joey Blake ainsi que le Jireh Gospel Choir de Montréal. - Alain Brunet

Jamie Saft

Gesù, 22 h 30

Après avoir partagé la scène ou le studio avec John Zorn, Jennifer Charles, Iggy Pop ou la chanteuse coréenne Youn Sun Nah, le compositeur et multiclaviériste new-yorkais Jamie Saft clôt, seul au piano, la programmation en salle du FIJM. Il présente son projet Solo A Genova, imaginé en Italie et sorti en janvier dernier chez RareNoise Records. Relectures de Bob Dylan, Miles Davis, Bill Evans, Stevie Wonder... - Alain Brunet