Les soeurs Haim devaient avoir sorti leur très attendu deuxième album pour Osheaga, mais ce sera pour plus tard.

Mis à jour le 30 juill. 2016
ÉMILIE CÔTÉ LA PRESSE

Pour y mettre la touche finale, elles ont même annulé tous les spectacles en Europe prévus après celui du parc Jean-Drapeau.

Nous croyions que le spectacle donné samedi soir à Osheaga sentirait le réchauffé vu le seul album de Haim sorti un an avant une première visite à Osheaga en 2014.

Or il n'en était rien. D'abord, le public a eu droit à une reprise de I Would Die 4 You de Prince, et à deux nouvelles chansons, intitulées Give Me Just A Little of Your Love et Nothing is Wrong. Ensuite, il fallait se rappeler à quel point pratiquement toutes les chansons de Days Are Gone avaient le potentiel d'être un extrait. 

Samedi, Este, Danielle et Alana Haim ont rocké à coup de solos enflammés sur If I Could Change Your Mind, Forever, My Song 5 et The Wire. 

À la basse, Este y allait toujours de mouvements de mâchoire saccadés disgracieux mais hautement divertissants. « J'adore Montréal », a-t-elle répété.

À la guitare ou aux percussions, la cadette Danielle s'exécutait aussi de façon enflammée. Enfin, la chanteuse principale et guitariste (qui a gagné en dextérité) Danielle Haim menait le navire avec fougue et élégance.

Une parfaite prestation rassembleuse de festival.

Vivement le deuxième album d'Haim. Or on comprend les soeurs Haim de prendre le temps. La barre est très haute.