La programmation du 39e Salon du livre de Montréal est tellement riche qu'on ne sait plus trop où donner de la tête. Voici une sélection de quelques activités qui semblent très prometteuses.

Nathalie Collard LA PRESSE

L'écrivain Yann Martel parlera de sa bibliothèque le jeudi 17 novembre à 20 h (Agora) alors que Douglas Kennedy sera en conversation avec Gilles Archambault le vendredi 18 novembre à 16 h (Place Confort TD). Le samedi, à 15 h 30, plusieurs maisons d'édition présentent Ces artistes multidisciplinaires: écrire, rapper, filmer, slamer, chanter, une table ronde à laquelle participeront Anaïs Barbeau-Lavalette, Biz, David Goudreault et Tristan Malavoy (Grande Place).

Quelques heures plus tard, à 19 h 30, il y aura un match d'improvisation littéraire qui sera dédié à la mémoire de Robert Gravel, disparu il y a 20 ans cette année. Plusieurs participants, dont Sophie Bienvenu, Simon Boulerice, Sophie Cadieux et Salomé Corbo (Grande Place).

Le lendemain à 14 h, les amateurs de romans graphiques pourront entendre Guy Delisle, Jean-Paul Eid et Jacques Goldstyn discuter de la mutation de la bande dessinée (Grande Place).

Toujours dimanche, à 15 h 15, on se demandera si le polar québécois est unique en son genre avec Johanne Seymour, Hervé Gagnon et Jean-Jacques Pelletier. À 16 h 15, on reviendra sur le résultat troublant de l'élection américaine en compagnie des experts Frédérick Gagnon, Élisabeth Vallet et Ginette Chenard, tous trois auteurs d'ouvrages sur le sujet.