Le 98,5 FM a conservé sa position de tête durant la saison estivale, mais son avance rétrécit au profit d’ICI Première, montrent les plus récents sondages Numeris pour la période du 31 mai au 29 août dans la région de Montréal.

Mis à jour le 9 sept. 2021
Charles-Éric Blais-Poulin
Charles-Éric Blais-Poulin La Presse

La station phare de Cogeco, qui a récolté 22,1 % des heures d’écoute à l’été 2020, glisse à 18,7 % pour la même période cette année. Le 98,5 FM trône toujours au sommet des stations favorites des Montréalais, mais l’écart avec sa rivale publique fléchit, passant de 9,2 à 3,6 points.

« Que le 98,5 soit numéro 1 en été, alors que les stations musicales ont l’habitude de dominer, je vois ça d’un œil extrêmement positif, explique Pierre Martineau, vice-président, programmation et information de la station. Ça veut dire que la radio parlée connaît beaucoup de succès, dans une ère de désinformation et de complotistes. »

De voir que nos équipes régulières d’été obtiennent autant de succès quand nos vedettes partent pour plusieurs semaines, c’est exceptionnel. Aujourd’hui, il y a de quoi célébrer. Je n’ai aucun bémol sur les résultats du 98,5.

Pierre Martineau, vice-président, programmation et information du 98,5

ICI Première talonne sa concurrente privée grâce à des parts de marché de 15,1 % durant les trois mois estivaux, un bond de 16,7 % par rapport au 12,9 % de 2020. Pendant le mois d’août seulement, ce n’est que 1,6 point qui séparait les deux stations parlées.

« C’est le meilleur été à vie pour Radio-Canada, autant du côté d’ICI Première que du côté d’ICI Musique, souligne Caroline Jamet, directrice générale de la radio de Radio-Canada. C’est une excellente nouvelle pour toutes nos équipes. »

Selon elle, les « bons chiffres » d’émissions quotidiennes comme Tout un matin — « en hausse de 7 points » —, Bien entendu et Midi info ont agi comme des locomotives. « On avait une grille très forte », note-t-elle.

Pierre Martineau, du 98, 5, voit surtout dans les récents résultats Numeris une bonne nouvelle pour les médias traditionnels. « C’est rassurant qu’ils obtiennent d’aussi bons résultats. La radio parlée répond à un besoin d’analyses, de connaissances, surtout dans un contexte de COVID-19. »

Embellie à CKOI

La radio généraliste de Radio-Canada consolide son avance sur Rythme FM, qui occupe la troisième place du classement avec 12,6 %, un recul de 2,3 points. Cette station de Cogeco occupe toujours la pole position dans le créneau musical, quoique sa consœur, CKOI, prend de la vitesse avec 11 % de l’attention radiophonique, contre 9,6 % l’an dernier.

Énergie et Rouge FM, sous le giron Bell Média, encaissent quant à eux de légères baisses, avec des parts de marché respectives de 7,4 % et 7 % durant la récente saison estivale.

Malgré des chiffres plus modestes, ICI Musique et WKND enregistrent tout de même des gains intéressants dans la métropole. La station musicale de Radio-Canada a vu sa force de frappe s’établir à 4,5 %, contre 2,8 % durant la même période l’an dernier, une variation de 62,3 %. Là encore, « c’est un résultat estival historique », note la directrice générale Caroline Jamet. Quant à WKND, lancée à l’été 2020, elle récolte 2 % des parts de marché, soit plus du double de son résultat inaugural (0,9 %).

Du côté des stations spécialisées, le 91,9 Sports reste quasiment au beau fixe avec 0,9 % de la récolte globale, tandis que Radio Circulation a multiplié par cinq — merci aux cônes oranges dans la métropole — son résultat de 2020, qui s’établissait à 0,1 %.

Enfin, parmi les stations anglophones, CHOM, Virgin et The Beat jouent du coude, avec respectivement 5,1 %, 4,9 % et 4,5 % des parts de marché.

Parts de marché des stations*

  • 98,5 FM : 18,7 %
  • ICI Première : 15,1 %
  • Rythme FM : 12,6 %
  • CKOI : 11 %
  • Énergie : 7,4 %
  • Rouge FM : 7 %
  • ICI Musique : 4,5 %
  • WKND : 2 %
  • 91,9 Sports : 0,9 %
  • Radio Circulation : 0,5 %

*Période du 31 mai au 29 août 2021, pour le marché francophone montréalais