Ayant visité huit fois l’Afghanistan alors qu’elle était journaliste à La Presse, Michèle Ouimet connaît sans doute mieux que quiconque la réalité des interprètes afghans, aujourd’hui ciblés par le retour au pouvoir des talibans. Elle témoigne de leur histoire dans une toute nouvelle balado qui sera disponible dès le 10 septembre sur Radio-Canada OHdio.

Pierre-Marc Durivage
Pierre-Marc Durivage La Presse

Dans la balado réalisée par Cédric Chahuel, Michèle Ouimet retracera d’abord le rôle des interprètes afghans, notamment embauchés par l’armée canadienne quand les forces occidentales sont entrées en Afghanistan pour traquer Oussama ben Laden à la suite des attentats du 11 septembre 2001.

Les interprètes afghans ont ainsi risqué leur vie car les talibans les considèrent comme des traîtres qui ont travaillé pour des « infidèles ». Ils menacent aujourd’hui de les tuer maintenant qu’ils ont repris le pouvoir dans le chaos engendré par le retrait des forces occidentales. Amorcée avant l’annonce d’un programme fédéral pour rapatrier les interprètes ayant collaboré avec l’armée canadienne, la balado visait d’abord à mettre en lumière une situation alors méconnue, mais elle a été rattrapée par la tragique tournure des évènements.

En attendant la mise en ligne de la balado Interprètes afghans : partir ou mourir, Michèle Ouimet commente et analyse la situation en Afghanistan en tant que collaboratrice régulière à l’émission Pénélope, sur les ondes d’ICI Première.