Karine Vanasse, BEYRIES et Mélissa Bédard se joignent à Bono, Penélope Cruz et d’autres artistes, dans une campagne internationale qui vise à encourager le partage de vaccins contre la COVID-19 avec les pays plus pauvres.

Jessica Beauplat
La Presse Canadienne

Lancé jeudi par l’ONG One, l’initiative Pandemica, est une minisérie qui souligne l’importance de partager la distribution de vaccins avec des pays moins fortunés.

L’ONG cofondée par Bono et d’autres activistes, milite pour mettre fin à la pauvreté et aux inégalités dans le monde.

« C’est le bon choix moral, évidemment, mais c’est aussi le seul moyen de tous se sortir de cette pandémie. Sans un vaccin accessible à tous, le virus reste un danger pour tous », fait valoir Bono, le chanteur de U2 et co-fondateur de One dans un communiqué.

Les trois artistes québécoises prêtent leur voix à cette série animée qui lève le voile sur cet enjeu afin de sensibiliser le grand public à signer la pétition pour garantir l’accès au vaccin de façon équitable à toutes les nations, riches et pauvres.

« J’ai décidé de m’associer à cette campagne et à la fondation One avec qui je partage les mêmes valeurs d’égalité et d’accès aux soins pour tous », a expliqué la chanteuse BEYRIES par voie de communiqué.

« On doit penser à nous, mais aux autres aussi. C’est une pandémie mondiale », a pour sa part rappelé Mélissa Bédard.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Mélissa Bédard

En plus des trois personnalités québécoises, les personnages de la version française de Pandemica sont notamment incarnés par l’actrice belge Virginie Efira, qui partage la vedette avec l’acteur franco-québécois Niels Schneider dans Un amour impossible et Sibyl.

De même que l’acteur Samuel Arnold (Emily in Paris), la rappeuse sénégalaise Black Queen et le rappeur camerounais Stanley Enow.

Le Canadien Patrick Adams (Suits) fait partie de la distribution anglaise. Bono et l’actrice oscarisée Penélope Cruz sont également du lot, ainsi que Danai Gurira (Black Panther, The Walking Dead), Michael Sheen (Twilight, Master of Sex), Connie Britton (Promising Young Woman), David Oyelowo (Selma), Kumail Nanjiani (Silicon Valley), Wanda Sykes (Black-ish) et Zach Quinto (Star Trek Sequel).

Comme l’ont souligné plusieurs organisations l’OMS, l’accès des pays pauvres au vaccin demeure un défi dans la lutte contre la COVID-19.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette dernière a créé l’initiative Covax en avril pour assurer une distribution équitable des doses à travers le monde.

Pourtant, fait remarquer ONE, les pays les plus riches continuent d’accumuler un surplus de doses qui dépasse les besoins de leurs populations.

Un récent rapport de l’ONG a démontré que le nombre de doses de vaccin accumulées par les pays les plus riches (cinq pays : l’Australie, le Canada, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis en plus du bloc des 27 pays de l’Union européenne) s’élève déjà à au-delà de 1 milliard de plus que nécessaire pour vacciner la totalité de leurs citoyens.

À l’heure actuelle, plus de 60 % de la population mondiale n’aura pas accès à un vaccin contre la COVID-19 avant 2022, indique l’organisation.

Il est possible de visionner tous les épisodes de Pandemica dès jeudi sur le site de ONE.org et sur la chaîne YouTube de l’organisation.

Distribution québécoise 

• Mélissa Bédard est la voix du Lama, dans l’épisode Pays insulaire ;

• BEYRIES est la voix du virus COVID-19, dans l’épisode Le colis ;

• Karine Vanasse est la voix de la fleur, dans l’épisode Pays insulaire et celle du robot dans l’épisode Tours d’Ivoire.

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.