Radio-Canada gère une récente éclosion de cas de COVID-19. Depuis une semaine, cinq collaborateurs à la radio ont confirmé avoir eu des résultats positifs, tous œuvrant à l’émission Le 15-18 sur ICI Première. Parmi eux, l’animatrice Annie Desrochers, la météorologue Ève Christian et le chroniqueur Francis Reddy l’ont annoncé publiquement.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

« Je vais très bien et je n’ai à peu près pas de symptômes, a écrit l’animateur des Saisons de Francis à Ici Musique, mais la sagesse me dicte de ne pas être des vôtres ce week-end. J’éprouve le besoin de l’écrire, car même en ayant été vigilant depuis le début de la pandémie, j’ai attrapé le virus. C’est donc une invitation à ne prendre aucun risque. »

Présentement en quarantaine avec sa famille, Annie Desrochers se porte bien également. Elle est remplacée cette semaine par Alain Gravel. L’animatrice a aussi qualifié sur Twitter le virus de « vicieux et sournois », tout en appelant ses auditeurs à rester solidaires.

Questionné par La Presse, le Directeur, Promotion et Relations publiques à Radio-Canada, Marc Pichette, affirme prendre la situation actuelle à la radio très au sérieux. « Nous suivons méticuleusement le protocole prévu par CBC/Radio-Canada qui implique un nettoyage quotidien des lieux, un nombre de personnes en studio très limité et le respect de la distanciation sociale en tout temps, explique M. Pichette. D’autres mesures ont été mises en place depuis quelques jours, notamment une seule personne présente en studio et les invités par téléphone. Quant aux collaborateurs réguliers, ils sont soit au téléphone ou dans un autre studio chacun à distance. »

Hier matin, les collaborateurs de l’émission Dessine-moi un dimanche ont pris connaissance de ces changements en entrant au travail à l’aube. « L’équipe est chacun dans son coin, avec Franco (Nuovo) en studio, seul. On se voit sur nos écrans et on s’aime de loin », a écrit la chroniqueuse culturelle Evelyne Charuest.