Un collectif de quelque 150 artistes, écrivains et universitaires ont signé une lettre ouverte, publiée mardi dans le magazine Harper’s et dans Le Monde, dénonçant l’affaiblissement du débat public et s’inquiétant de la menace qui pèse sur la libre circulation de l’information et des idées face à la montée de la censure et de ce qu’ils appellent l’« illibéralisme ».

La Presse

« La censure, que l’on s’attendait plutôt à voir surgir du côté de la droite radicale, se répand largement aussi dans notre culture : intolérance à l’égard des opinions divergentes, goût pour l’humiliation publique et l’ostracisme, tendance à dissoudre des questions politiques complexes dans une certitude morale aveuglante. Nous défendons le principe d’un contre-discours solide et même caustique de toutes parts », peut-on lire dans la version française de la lettre, publiée dans Le Monde.

Les signataires, parmi lesquels figurent Margaret Atwood et Salman Rushdie, associent la dérive qu’ils dénoncent à Donald Trump.

« Les forces illibérales gagnent du terrain partout dans le monde et trouvent un puissant allié en Donald Trump, qui représente une réelle menace contre la démocratie. Notre résistance ne devrait pas conduire au dogmatisme ou à la coercition. L’inclusion démocratique que nous appelons de nos vœux ne peut advenir que si nous refusons le climat d’intolérance général qui s’est installé de part et d’autre. »

— d’après Le Monde et Associated Press