Depuis mardi soir, tout le showbiz ne jase que de ça : les confidences de Safia Nolin sur Instagram, qui accuse Maripier Morin de harcèlement sexuel, et qui en plus l’aurait mordue très fort à une cuisse (photo à l’appui).

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

On parle ici de crime, si la version de Safia est 100 % véridique. On parle de voie de fait et d’agression sexuelle. C’est grave. Et c’est le genre de révélation qui démolit une carrière, surtout quand des commentaires racistes enrobent les gestes répréhensibles.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Maripier Morin

Safia Nolin, 28 ans, a dévoilé les détails de cette altercation le jour de l’anniversaire de Maripier Morin, qui a fêté ses 34 ans en publiant un long message souhaitant à ses 550 000 abonnés Instagram plus de bienveillance et moins de racisme sur les réseaux sociaux. Mauvais timing, comme dirait l’autre.

Près de 24 heures après la sortie de Safia Nolin, ce qui représente une éternité en gestion de crise, Maripier Morin a reconnu, toujours sur Instagram, avoir dépassé les limites avec la musicienne et s’en est excusée. Rien, par contre, sur les allégations de remarques racistes.

Si Safia Nolin avait publiquement colporté des informations diffamatoires, la réaction du camp de Maripier Morin aurait été pas mal plus rapide. Ding, dong, voici une mise en demeure livrée par l’huissier.

Or, Maripier Morin a admis ses torts de façon assez habile, je dois dire. Les conflits éclosent sur Instagram et se règlent sur Instagram, au lieu de transiter par les tribunaux. Bienvenue en 2020, tout le monde.

Ni Maripier Morin ni son imprésario et styliste, Patrick Vimbor, n’ont répondu à mes demandes d’entrevues. La compagnie de disques de Safia Nolin, Bonsound, a soutenu son artiste et salué le « courage que ça lui a pris pour publier ce message ».

Safia Nolin, qui se trouve en France, n’a pas « encore » déposé de plainte à la police de Montréal, m’a-t-elle brièvement confié mercredi. L’auteure-compositrice-interprète de Québec ne « croit pas au système de justice actuel », qui favoriserait les hommes blancs et hétérosexuels. D’où son recours à Instagram, qui a eu l’effet d’une bombe dans le milieu artistique québécois.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Safia Nolin

L’incident remonte à mai 2018 et s’est déroulé dans un bar montréalais, après un spectacle de Safia Nolin. Selon le récit de Safia Nolin, Maripier Morin lui a sauté dessus en la complimentant sur sa perte de poids (due à une rupture amoureuse) et en multipliant les remarques à connotation sexuelle.

Quand Safia Nolin lui a dévoilé ses origines arabes, l’animatrice vedette aurait répliqué : « Pourquoi tu n’es pas dans un taxi ? » Maripier Morin se serait ensuite défendue d’être raciste parce que son « anus est petit comme celui d’une Asiatique ».

On jurerait entendre Éric Salvail ici. C’était son genre d’humour épais et déplacé. Puis, la fameuse « mordée » dans la cuisse, qui a fait « crier au [meurtre] » Safia Nolin. Selon Maripier Morin, le lendemain de cette fête, Safia Nolin lui aurait cependant texté une photo des traces de la morsure accompagnée d’un LOL.

Maintenant, est-ce que Safia Nolin aurait dû raconter son histoire au poste de quartier, plutôt que de la déballer sur Instagram ? Oui, bien sûr. Est-ce que l’agression subie par Safia Nolin est moins grave pour autant ? Absolument pas, même si c’est sorti tout croche.

Au Canada anglais, Jessica Mulroney a perdu tous ses contrats, le mois dernier, pour avoir tenté de museler une influenceuse noire, Sasha Exeter. Son époux Ben Mulroney a également dû céder son fauteuil de coanimateur de l’émission eTalk à CTV pour permettre à une personne racisée de briller à sa place.

La chute de Jessica Mulroney, amie de la duchesse de Sussex, Meghan Markle, a été vertigineuse. Maripier Morin, une des stars les plus populaires du Québec, vivra-t-elle une descente similaire ? La culture de l’annulation — la cancel culture des Américains — ne pardonne pas.

Les grandes marques, comme les réseaux de télé, détestent quand des scandales collent à leurs têtes d’affiche. Maripier Morin collabore avec de grosses entreprises, qui ne riront pas d’un gag stupide sur une Noire ou une Arabe. Pas dans le climat actuel.

Maripier, c’est le Buick Encore. Maripier, c’est Reebok. Maripier, c’est Revlon. Maripier, c’est la marque de maillots de bain Ornorm, la lingerie pour Blush et les lunettes chez BonLook.

Maripier, c’est un site web homonyme qui génère beaucoup de publicité. Maripier, c’est une porte-parole pour Marché GoodFood. Maripier, c’est un petit empire personnel qui lui a rapporté 1,3 million en 2018, selon les chiffres qu’elle a elle-même dévoilés dans sa docusérie Mais pourquoi ? sur la chaîne Z.

Maripier Morin joue aussi dans La faille du Club illico, dont le tournage de la deuxième saison a été reporté à l’hiver. Ni Bell Média, propriétaire de Z, ni le Groupe TVA n’ont réagi aux déboires de l’animatrice et actrice.

Ça serait très étonnant que Maripier Morin s’en sorte indemne. De l’autre côté, Safia Nolin subit davantage de harcèlement en ligne depuis sa dénonciation.

J’aimerais être plus tranché, mais j’en suis incapable. Il y a du flou et des trous dans les deux comptes rendus. Et je n’ai aucune idée de la façon dont tout ça va finir. Certainement pas de façon harmonieuse.