Encore une fois cette année, les Journées de la culture proposent une foule d’activités pour tous les goûts et tous les âges. 

Publié le 27 sept. 2019

Répétition de l’OM ouverte au public

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut assister aux répétitions d’un orchestre dirigé par un chef… nommé à vie ! Demain, pourtant, les mélomanes auront le privilège de voir Yannick Nézet-Séguin à l’œuvre avec l’Orchestre Métropolitain auquel il vient d’unir sa destinée. Dans l’écrin prestigieux de la Maison symphonique, ils répéteront le programme Berlioz en Italie, qu’ils présenteront le lendemain au même endroit. Les portes ouvrent à 9 h ; les places (non assignées) sont en quantité limitée.
— Frédéric Murphy, La Presse

À la Maison symphonique demain, de 10 h 30 à 11 h 30 (café avec les musiciens dans les foyers de l’institution, à 9 h 30)

PHOTO FOURNIE PAR HAMMER

Yvonne Furneaux et Christopher Lee dans The Mummy, de Terence Fisher

The Mummy au Cinéma du Musée

Le Cinéma du Musée célèbre son premier anniversaire ce week-end avec une projection en plein air du long métrage The Mummy (La malédiction des pharaons) de Terence Fisher. Cette œuvre de 1959 met en vedette Peter Cushing, Christopher Lee et Yvonne Furneaux. Initiative commune du Musée des beaux-arts et du Cinéma Beaubien, le Cinéma du Musée a accueilli ses premiers spectateurs le 25 septembre 2018 avec une projection d’Une colonie de Geneviève Dulude-De Celles. Depuis, la salle de 294 places a accueilli une soixantaine de films et plusieurs événements.
— André Duchesne, La Presse 

Au Jardin des sculptures sur l’avenue du Musée, demain à 19 h 30

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

La poète Joséphine Bacon

Ateliers d’écriture à La Maison Théâtre

Ça s’appelle Les mots parleurs, et la formule lancée l’an dernier en collaboration avec le Festival international de littérature a fait mouche. Les jeunes de 6 à 12 ans peuvent suivre des ateliers d’écriture avec plusieurs auteurs, parmi lesquels Joséphine Bacon (poésie), Benoît Archambault (chanson), Julie-Anne Ranger-Beauregard (théâtre) et Simon Boulerice (prose). Pendant ce temps, leurs petits frères et sœurs peuvent se faire raconter des histoires par Claudia Larochelle et Mireille Levert. La journée se termine par une lecture publique des textes écrits par les enfants sur la scène de la Maison Théâtre, par les comédiens Florence Longpré et Sébastien René.
— Jean Siag, La Presse

À la Maison théâtre demain dès 9 h 30

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Le Grand Costumier regroupe 100 000 costumes et accessoires.

Visites guidées du Grand Costumier

Ils ont habillé les héros de notre enfance à Radio-Canada, ont été portés par nos acteurs préférés ou témoignent simplement d’une époque passée où la mode était tout autre. Les 100 000 costumes et accessoires réunis dans le Grand Costumier datent pour certains des années 50 ; d’autres sont plus récents. Mais tous composent un patrimoine culturel inestimable qu’il est possible de découvrir lors d’une visite guidée d’une heure, proposée demain, à l’édifice Gaston-Miron. Lorsqu’une collection s’étend comme ici sur cinq étages, un guide n’est pas de trop pour débusquer les trésors… Trois visites sont offertes pendant la journée. Réservations requises à communications@grandcostumier.com
— Stéphanie Morin, La Presse

À l’édifice Gaston-Miron, demain à 11 h, 13 h et 15 h

PHOTO TIRÉE DU SITE DU WILDER

On pourra expérimenter un prototype rendant visibles les traces que laissent les mouvements pendant les Journées de la culture à l’Édifice Wilder.

Portes ouvertes au Wilder

Demain, l’Agora de la danse et Tangente ouvrent grand les portes de l’Édifice Wilder – leur maison – et invitent le public à sauter à deux pieds dans la danse pour les Journées de la culture. On pourra y assister, entre autres, à une répétition, suivie d’une discussion avec les artistes, de la pièce Suites ténébreuses, qui sera présentée par Cas Public la semaine prochaine à l’Agora et qui se déploie autour du thème des monstres et des peurs imaginaires. Ceux qui sont curieux des différentes applications de la réalité augmentée pourront découvrir le projet Idem Altera de Peter Trosztmer et Zack Settel, soit un prototype permettant de rendre visibles les traces que laissent les mouvements dans l’espace, grâce à une tablette qui permet de créer un véritable espace de jeu. — Iris Gagnon-Paradis, La Presse

Suites ténébreuses, à l’Espace orange de l’Édifice Wilder, demain à 13 h ; Idem Altera, à l’Espace blanc du même édifice, demain à 13 h 15 et à 15 h (places limitées, inscriptions au café-bar du 1er étage)

PHOTO FOURNIE PAR MAPP_MTL

Plusieurs activités de création de graffitis numériques sont proposées à Laval à l’occasion des Journées de la culture.

MAPP ton quartier à Laval

Plusieurs activités de création de graffitis numériques sont proposées à Laval à l’occasion des Journées de la culture. Demain, les jeunes pourront apprendre à créer, avec l’application TAGTOOL, des personnages animés qui prendront vie sur les murs de la ville plus tard en octobre, dans le cadre du Festival NUM. Les ateliers de création durent de 30 à 60 minutes et sont proposés en continu, pour un maximum de quatre participants à la fois, à la bibliothèque Émile-Nelligan. De plus, le public est invité ce soir à participer à une balade nocturne au cours de laquelle des œuvres animées seront projetées sur les murs et dans les rues du quartier Saint-Vincent-de-Paul, par des artistes qui parcourront le secteur sur un tricycle équipé d’un projecteur vidéo. Le point de rencontre est le Centre communautaire Groulx, à 19 h 30.
— Violaine Ballivy, La Presse

–> Consultez le site de l’activité

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Nicolas Ouellet animera la journée sur la grande terrasse de Radio-Canada.

Caisse de son à Radio-Canada

C’est sous le titre Caisse de son que Radio-Canada tiendra l’ensemble de ses activités des Journées de la culture, dimanche. De 10 h à 12 h, on propose une matinée jeunesse avec le magicien Daniel Coutu, L’agent Jean, El Kapoutchi et autres. De 13 h 30 à 16 h, place à un spectacle musical animé par Nicolas Ouellet auquel participeront plusieurs artistes, dont Fanny Bloom, Debbie Lynch-White, Philippe Brach et Émile Proulx-Cloutier. Ils seront accompagnés de personnalités de la société d’État, dont Marie-José Turcotte, Charles Tisseyre, France Beaudoin, Marie-Maude Denis, Marina Orsini, Patrick Masbourian, etc. DJ Madeskimo fera le pont entre les deux événements, de 12 h à 13 h 30. Stationnement gratuit (places limitées) à l’entrée de la rue Wolfe.
— André Duchesne, La Presse

À la Maison Radio-Canada dimanche, de 10 h à 16 h

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Le musée McCord est situé au 690, rue Sherbrooke Ouest, à Montréal

Bingo et voix autochtones

Le musée McCord accueillera dimanche un bingo bien particulier. L’auteur et illustrateur Sylvain Rivard, d’origine canadienne-française et abénakise, animera ce « bingo artistique » avec le graveur mohawk Martin Loft et la chanteuse huronne-wendat Andrée Levesque-Sioui. Ce happening se déroulera en cinq langues : le wendat, le mohawk, l’abénakis, l’anglais et le français. Également dimanche, mais à la maison Nivard-De Saint-Dizier, les gens qui s’intéressent aux langues autochtones pourront participer à un atelier sur le vocabulaire et les salutations de base avec l’acteur et auteur innu Marco Collin.
— Marie Tison, La Presse

Au musée McCord dimanche à 14 h ; à la maison Nivard-De Saint-Dizier, à Verdun, dimanche à 14 h

PHOTO FOURNIE PAR LE GOETHE-INSTITUT

Photo tirée de l’exposition BERLIN – Je me souviens/BERLIN-Ich denk an Dich

Trente ans depuis la chute du mur de Berlin

Pour marquer les 30 ans de la chute du mur de Berlin, le Goethe-Institut ouvre ses portes demain dès 15 h. Au programme, deux expositions à ne pas manquer. La première, Le mur, une frontière à travers l’Allemagne, propose 20 affiches, des images d’archives et autres documents rappelant l’histoire du mur, de sa construction à sa chute, en passant par le quotidien des citadins et, bien sûr, les épiques tentatives d’évasion. La seconde, BERLIN – Je me souviens/BERLIN – Ich denk an Dich, rassemble reportages, entrevues, essais, photographies et balados réalisés par les étudiants de l’école d’été à Berlin (UQAM) sur cette page unique de l’histoire qui continue de marquer l’imaginaire.


— Silvia Galipeau, La Presse

Au Goethe-Institut, demain, dès 15 h