Polar a voulu faire profiter le commun des mortels de son expertise de haut niveau dans les montres sportives avec l’Ignite 2. Moins coûteuse, plutôt jolie, elle offre un bon suivi pour plus de 130 activités et des fonctions classiques de montre intelligente. Mais son volet logiciel est si défaillant !

Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

On aime

Toute ronde avec un diamètre de 43 mm pour un poids de 21 g, sans le bracelet, la Polar Ignite 2 est d’abord une belle montre. Aux couleurs très chics, comme l’or-champagne, le bleu orage ou le rose-or rose, on a ajouté des bracelets très personnalisés.

Son écran tactile tout en couleurs peut afficher des dizaines d’informations à trier. L’heure et la date, évidemment, se retrouvent à côté des conditions météo, de la fréquence cardiaque ou du bilan hebdomadaire. On peut également contrôler le volume de la musique qui joue sur son téléphone, et on dispose alors de trois boutons pour avancer, mettre en pause ou reculer.

Ce qu’elle fait très bien, c’est afficher toutes les notifications que reçoit votre téléphone, avec une petite vibration pour vous indiquer que vous avez reçu un texto, un courriel ou qu’un rendez-vous approche.

Le premier test avec une telle montre, après l’avoir jumelée à son téléphone, est de démarrer un entraînement, ce qu’on fait faire directement sur la montre. Vous pouvez sélectionner parmi plus de 130 activités celles qui vous seront proposées. Comme elle est classée ISO 22 810, soit étanche jusqu’à 30 m, la montre est compatible avec la natation. Par défaut, on trouve par exemple pour la course à pied les informations les plus utiles, comme la cadence, la distance parcourue et la vitesse moyenne. Tout en haut se trouve un demi-cercle allant du gris au rouge sur lequel s’affiche votre fréquence cardiaque. Plus vous souffrez, plus le chiffre s’approche de la couleur rouge.

À chaque kilomètre, la montre vibre un petit coup. Elle a son propre GPS, ce qui la rend autonome. Elle enregistre votre trajet et recrache le tout au téléphone, en se synchronisant, à votre retour.

L’autonomie de la montre, toutefois, n’est que de 20 heures quand le GPS est actif. En mode normal, elle est d’environ cinq jours.

Une fonction offerte, que nous n’avons pas eu le cœur d’essayer, parce qu’elle implique de garder la montre en dormant, est le suivi du sommeil. Outre les heures, elle évalue également la récupération avec un calcul algorithmique appelé « Nighly Recharge ».

On aime moins

Durant nos deux semaines de test, nous nous sommes constamment battus avec des bogues informatiques. Au début, la montre ne voulait tout simplement pas se synchroniser avec le téléphone, un iPhone. Nous avons désinstallé l’appli Polar Flow, retrouvé la synchronisation, que nous avons perdue quelques jours plus tard. Nous avons refait le test avec un téléphone Android, et la synchronisation nous a paru aussi problématique. Elle se fait parfois toute seule, il faut parfois appuyer longuement sur l’unique bouton de la montre et, une fois sur deux, nous obtenions un message d’échec.

L’écran tactile manque nettement de sensibilité, et naviguer dans les sous-menus est plutôt compliqué. Aller chercher le compte à rebours, par exemple, demande sept coups sur l’écran. Utiliser le contrôle de la musique avec un tel écran est frustrant.

La montre doit se rallumer quand on tourne le poignet vers soi. Nous l’avons trouvée lente à le faire et, souvent, il fallait s’y reprendre à deux ou trois reprises.

Plus grave, nous avons trouvé la lecture de la cadence lors de la course à pied peu fiable. Passer de 6 min 42 s à 6 min en quelques foulées, deux lectures par ailleurs pas du tout confirmées par notre Apple Watch, ce n’est pas sérieux.

On achète ?

Habitués à la qualité des montres Polar, nous sommes quelque peu restés sur notre faim avec l’Ignite 2. Était-ce tout simplement un appareil défectueux ? La deuxième édition de l’Ignite manque-t-elle de fini ?

Mais ne soyons pas trop sévères, il s’agit globalement d’une montre bourrée de fonctions intéressantes pour les activités sportives. Certains y trouveront probablement leur bonheur. Les bogues, dans notre cas, nous ont plutôt refroidis.

Ignite 2

Fabricant : Polar
Prix : 359,99 $ (offerte en quatre couleurs)
Note : 3 sur 5