(Toronto) Un groupe représentant le secteur des petites et moyennes entreprises du Canada a lancé jeudi une pétition pressant le gouvernement fédéral d’interrompre l’élimination progressive de ses programmes de soutien financier.

La Presse Canadienne

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a souligné que les propriétaires de petites entreprises avaient hâte de pouvoir remplacer les subventions par des ventes, mais que seulement 35 % d’entre eux étaient revenus à des niveaux de ventes normaux et que plusieurs ne croyaient pas que cela se produirait avant l’année prochaine.

En plus de fermer le programme de prêts du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes le mois dernier, Ottawa a commencé à éliminer progressivement la Subvention salariale d’urgence du Canada et la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer.

Les subventions devraient être éliminées après le 26 septembre, après trois mois de réductions.

La FCEI demande au gouvernement fédéral de maintenir la subvention au niveau de juin et de la prolonger jusqu’à ce que l’économie soit complètement rouverte.

Elle souhaite également que toutes les entreprises indépendantes, y compris les nouvelles entreprises, aient accès à ce soutien.

« Bien que ces programmes soient coûteux, il est important de garder à l’esprit que les PME qui n’ont plus besoin de soutien n’en reçoivent plus, puisque les subventions sont basées sur les pertes de revenus causées par la pandémie », a affirmé dans un communiqué le vice-président aux affaires nationales de la FCEI, Jasmin Guénette.

« Après 16 longs mois de pandémie, les restrictions sont enfin levées, mais pour de nombreuses PME, le défi est loin d’être terminé. Il est essentiel, surtout à l’approche d’une élection fédérale, de veiller à ce que les programmes de soutien soient là pour les PME. »