Isabelle Massé Isabelle Massé
La Presse

L’innovation

De la formation en ligne… mais de laquelle on ne peut décrocher ! L’entreprise Centiva a créé Tuto, une plateforme personnalisée de vidéos en ligne avec des fonctionnalités permettant de s’assurer que les formations obligatoires sont suivies.

Qui ?

Alexandre Cloutier, Olivier Clément, Félix Loiselle et Vincent Tremblay-Lavoie, partenaires de Centiva, spécialisée dans le développement de produits numériques. « L’idée de fonder Tuto est venue, en collaboration avec RE/MAX, alors qu’un changement de loi dans le courtage a nécessité de la formation plus poussée », explique le cofondateur Félix Loiselle.

Le produit

Tuto, lancée en janvier dernier et qui a aussi comme client l’Ordre des chiropraticiens du Québec, cible les ordres et réseaux professionnels. Elle propose des environnements de formation en ligne aux couleurs de l’entreprise. « Tuto est conçue par les développeurs logiciels de Centiva, dit Félix Loiselle. On s’est associés à la firme Unité Treize pour la production et le contenu des vidéos. »

Environ 500 000 $ ont été investis jusqu’à présent dans Tuto, dont une des particularités est d’assurer aux clients que les formations soient bel et bien suivies. « On se spécialise dans le tracking, raconte Félix Loiselle. Nous ne sommes pas les seuls à le faire, mais notre façon de faire est unique. Les ordres professionnels donnent des permis. Ce peut être dangereux pour les patients d’avoir affaire à des spécialistes qui prétendent avoir reçu leur formation. Dès qu’on sent que quelqu’un sort d’une fenêtre, la formation s’arrête. Il n’y a pas moyen d’accélérer les vidéos. On a aussi développé un système de questions, par exemple, pour s’assurer de l’écoute des gens. Ils doivent donc être attentifs. On peut avoir l’historique de ce qui est complété. À la fin, on comptabilise et on envoie un rapport au client. »

L’avenir

Tuto est à l’essai avec une douzaine d’autres clients. « À moyen terme, quand on aura assez de clients, j’aimerais partager le savoir, transposer le contenu, créer une synergie de produits avec eux pour faire grandir l’écosystème de formations en ligne, dit Félix Loiselle. Ce serait possible avec une formation sur l’écriture persuasive, par exemple. »

Après la pandémie, quand les spécialistes pourront se réunir de nouveau, Tuto pourra-t-elle grandir ? « On a fait un sondage et les gens sont heureux d’avoir accès à ces formations en ligne, répond Félix Loiselle. Un chiropraticien d’Abitibi, qui perdait deux jours pour venir à Montréal dans un congrès, là, peut suivre une formation entre deux patients. Il y aura toujours un désir de contact humain, mais un modèle hybride peut être pertinent. J’ai hâte de voir quel sera notre rôle dans le futur. »