Source ID:a5b611b0-a888-4896-9c66-09d9e91dd5d0; App Source:alfamedia

MFMK: une styliste gratuite

Élise Lachance a commencé à travailler sur MFMK... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Élise Lachance a commencé à travailler sur MFMK il y a deux ans et l'a lancé à la fin du mois d'octobre 2015.

Photo André Pichette, La Presse

L'INNOVATION: MFMK (« Mon fit, mon kit ») est un site internet qui offre gratuitement aux hommes et aux femmes les conseils personnalisés d'une styliste professionnelle. On peut lui demander conseil pour l'achat d'un article précis, pour une tenue en vue d'un événement ou pour une garde-robe en général.

QUI ?

Élise Lachance a commencé à travailler sur MFMK il y a deux ans et l'a lancé à la fin du mois d'octobre 2015. Elle était jusque-là styliste à son compte, travaillant entre autres pour des magazines de TVA Publications. « Quand mon nom apparaissait dans les crédits, je recevais beaucoup de messages de gens qui me disaient : "Je n'ai pas beaucoup de sous, mais j'ai besoin de vous." » L'entreprise emploie en ce moment trois personnes à temps plein et sept autres à temps partiel.

« Je ne suis pas du tout une fille de web. Là, oui, par la force des choses, mais avant, j'utilisais Word, Google, et c'est tout. » - Élise Lachance

LE PRODUIT

- L'internaute, homme ou femme, crée son « profil mode » en répondant à une dizaine de questions sur ses mensurations et ses préférences.

- Il peut ensuite à tout moment demander conseil à une styliste. « Ça peut être aussi précis que : "Je cherche un manteau bleu à moins de 150 $" », indique Mme Lachance.

- Les stylistes de MFMK créent un « carnet » comportant des suggestions. C'est gratuit et l'internaute ne s'engage à aucun achat. Les suggestions sont extraites de catalogues de détaillants ayant des partenariats avec MFMK, soit Simons, Tristan, Lolë, Penningtons et Ernest.

- MFMK ne reçoit pas de redevance pour chaque vêtement vendu. Le site se paie plutôt en offrant de la publicité très ciblée sur son site de ces mêmes partenaires.

DANS L'AVENIR

« On veut travailler sur nos partenariats. On en veut plus, tout en choisissant les bons. On veut des sélections qui soient accessibles. »

L'entreprise vise aussi le marché canadien-anglais. Le site y est déjà disponible, mais elle doit en améliorer la visibilité.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer