Il y a une occasion dans chaque changement et l'imposition imminente du module d'enregistrement des ventes (MEV) dans les bars en est une sur laquelle Connect & Go compte sauter.

Mis à jour le 10 sept. 2015
Jean-François Codère LA PRESSE

La jeune entreprise mont-réalaise, née en 2012 et comptant 31 employés, s'est bien fait connaître autant à Montréal qu'aux quatre coins de l'Amérique du Nord avec ses bracelets équipés de puces RFID. Contrôle d'accès, paiement électronique, promotions: ces bracelets sont devenus fort populaires dans les festivals et les conférences.

Ils étaient d'ailleurs employés aux Délices d'automne, le week-end dernier, et le seront la semaine prochaine au festival Kaaboo, à San Diego. L'automne venu, les festivals seront remplacés par une série de conférences. Les affaires vont bien.

«Ce qu'on regarde maintenant, c'est les bars», confie Anthony Palermo, l'un des deux cofondateurs.

Comme les restaurateurs, les tenanciers de bars seront obligés, à partir du 1er février prochain, de remettre des factures à leurs clients. Le processus pourrait être encombrant, mais M. Palermo y voit une occasion.

«On va pouvoir fournir une carte qui serait directement liée à une carte de crédit ou qui fonctionnerait avec un système de jetons prépayés. Le client s'en servirait pour payer toute la soirée et recevrait ses factures par courriel. À sa sortie, il va pouvoir passer sa carte devant un lecteur et recevoir une facture imprimée pour l'ensemble de ses achats.»

La carte pourrait être unique à un bar ou même être liée à un réseau de plusieurs bars.

Avantages

Les avantages pour les propriétaires de bars pourraient aller au-delà d'une productivité accrue des employés. Au cours des derniers mois, Connect & Go s'est beaucoup concentrée sur la production de rapports d'analyses détaillés pour les organisateurs d'événements.

En combinant les statistiques amassées lors de l'entrée sur le site et du paiement de marchandises à celles glanées par des capteurs de proximité placés ça et là sur le site - surtout dans des événements intérieurs -, Connect & Go parvient à fournir aux organisateurs de festivals et conférences des données leur permettant de voir clair dans le succès, ou les difficultés, de leur événement.

Durée de la visite, nombre de conférences ou performances musicales vues, nombre de visiteurs uniques, zones fréquentées, achats moyens, etc.: facile de voir où s'améliorer l'année suivante.

«Pour notre année 2014-2015, nous avons vraiment mis beaucoup d'efforts sur les données, sur l'analyse de ce qu'on recueille.»

Au festival ÎleSoniq, où sa technologie de paiement était pour la première fois liée à une carte de crédit plutôt qu'à un système de prépaiement, Connect & Go a amassé une série de données liant par exemple les ventes de bière aux artistes se produisant sur scène et à la météo.

Pour l'année en cours, l'entreprise veut maintenant se concentrer à améliorer les parties de son système qui sont plus visibles pour le consommateur afin qu'il puisse lui-même, par exemple, obtenir sous un même profil un historique de ses sorties en divers endroits: achats, photos, vidéos, etc.

CONNECT & GO

Qui: Dominic Gagnon et Anthony Palermo

L'idée: Des solutions événementielles, comme le contrôle d'accès ou le paiement, conçues autour des puces RFID.

L'ambition: «On veut changer et dynamiser le monde de l'événementiel, souhaite Dominic Gagnon. On veut être le joueur le plus important et surtout le plus innovant à travers le monde.»

Ils y croient et y ont misé de l'argent: Les deux cofondateurs