Le plus important actionnaire institutionnel de Québecor est dorénavant une filiale de Power Corporation.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

L’achat d’une vingtaine de millions de dollars d’actions de catégorie B de Québecor durant le mois d’août a porté le nombre d’actions détenues par Placements Mackenzie à plus de 10 %, ce qui vient de forcer une divulgation réglementaire.

Un document acheminé aux autorités boursières dans les derniers jours révèle que Placements Mackenzie a commencé le mois de septembre avec plus de 18 millions d’actions de Québecor après en avoir acheté un total de 593 210 le mois dernier. La valeur du placement de Mackenzie dans Québecor s’élève maintenant à 542 millions.

Avant l’opération effectuée par Mackenzie cet été, Pierre Karl Péladeau était la seule personne physique ou morale exerçant une emprise sur plus de 10 % d’une catégorie d’actions de Québecor.

Pierre Karl Péladeau détient 73,6 % de tous les droits de vote afférents aux actions de catégorie A et B, c’est-à-dire 90,5 % des actions de catégorie A et 0,5 % des actions de catégorie B.

« Les actions ont uniquement été acquises à des fins d’investissement et non dans le but d’exercer un contrôle ou une emprise sur Québecor », peut-on lire dans le document signé par la vice-présidente et chef de la conformité de Placements Mackenzie, Gillian Seidler.

L’actif sous gestion chez Placements Mackenzie s’élevait à 138 milliards au début août. Placements Mackenzie est une société membre de la Financière IGM, filiale de la Financière Power, elle-même détenue à 64 % par le conglomérat montréalais Power Corporation.

L’action de Québecor s’est appréciée de 12 % depuis un an, mais a reculé de 11 % depuis son sommet du mois de mai.

Voici quelques autres transactions récentes ayant retenu notre attention. 

Le PDG de Metro exerce des options

Le grand patron de l’épicier Metro vient de réaliser un gain brut de 6,4 millions de dollars en exerçant des options. Eric La Flèche a levé la semaine dernière 180 000 options à un prix d’exercice de 22,10 $ pour ensuite vendre ces titres au prix unitaire de 57,70 $. L’opération a eu lieu le 9 septembre. L’action de Metro a touché cette journée-là son sommet des 52 dernières semaines.

Une administratrice de Metro vend elle aussi

Une membre du conseil d’administration de Metro vient de vendre pour près d’un demi-million de dollars d’actions de l’épicier montréalais. Marie-José Nadeau a vendu le 5 septembre un bloc de 7690 actions au prix unitaire de 56,34 $. Mme Nadeau est administratrice de Metro depuis une vingtaine d’années. L’action de Metro est en hausse de près de 25 % depuis le 1er janvier.

Un administrateur du CN vend

Un membre du conseil d’administration du CN vient de vendre pour près de 125 000 $ d’actions du transporteur ferroviaire montréalais. Denis Losier a vendu jeudi dernier un bloc de 1000 actions au prix unitaire de 122,11 $. Le titre du CN s’est apprécié d’environ 20 % cette année.

Une administratrice de la Laurentienne achète

Une membre du conseil d’administration de la Banque Laurentienne a acheté la semaine dernière pour près de 65 000 $ d’actions de l’institution bancaire montréalaise. Andrea Bolger a fait l’acquisition le 9 septembre de 1490 actions au prix unitaire de 42,93 $. Elle a été nommée au conseil cet été. L’action de la banque s’est appréciée de près de 20 % depuis le début de l’année.

Le patron de La Cage achète

Le grand patron de Sportscene vient d’acheter pour près de 50 000 $ d’actions de l’exploitant des restaurants La Cage – Brasserie sportive. Jean Bédard a acheté 7600 actions au prix unitaire de 5,75 $ le 28 août. Le titre a gagné près de 30 % depuis le 22 août.

Cette rubrique rapporte les transactions, de vente ou d’achat, que des actionnaires privilégiés ont effectuées. Font partie des initiés les individus qui occupent une position privilégiée dans les entreprises en Bourse, soit les dirigeants, les administrateurs, les principaux actionnaires, etc.