Source ID:; App Source:

Cisco va supprimer jusqu'à 6000 emplois

L'équipementier en télécoms américain Cisco va supprimer jusqu'à 6000 emplois... (Photo AP)

Agrandir

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

L'équipementier en télécoms américain Cisco va supprimer jusqu'à 6000 emplois dans l'année à venir, soit environ 8% de ses effectifs mondiaux, a annoncé mercredi son directeur financier, Frank Calderoni.

Le groupe prévoit une restructuration pour «continuer à investir dans la croissance, l'innovation et les talents tout en gérant ses coûts» et cela «va toucher jusqu'à 6000 emplois», a indiqué M. Calderoni lors d'une téléconférence avec des analystes organisée à l'occasion de la publication des résultats annuels.

Des résultats qui dépassent les attentes

Cisco a publié mercredi des résultats annuels supérieurs aux attentes, en dépit d'un recul de ses bénéfices et de ses ventes.

Le bénéfice net a chuté de 21% à 7,9 milliards de dollars sur l'ensemble de l'exercice clos fin juillet.

Au quatrième trimestre (mai-juillet), il ressort en baisse de 1% à 2,2 milliards de dollars. Cela correspond toutefois à un bénéfice par action de 55 cents, supérieur de 2 cents à la prévision moyenne des analystes.

Le chiffre d'affaires est également meilleur que prévu, malgré un repli de 3% à 47,1 milliards de dollars sur l'ensemble de l'exercice et de 0,5% à 12,4 milliards au dernier trimestre. Le marché s'attendait à une baisse de l'ordre de 2% au quatrième trimestre.

«Nous mettons bien en oeuvre notre stratégie dans un environnement difficile», a commenté le PDG John Chambers, cité dans un communiqué.

«Je suis satisfait de la manière dont nous avons transformé notre entreprise ces dernières années et ce voyage continue», a-t-il ajouté.

Cisco fournit traditionnellement des équipements pour les réseaux télécoms comme des commutateurs pour relier des réseaux ou des routeurs, des activités qui sont toutefois en ralentissement persistant.

Il s'efforce donc de se recentrer sur des activités jugées plus porteuses, comme les services informatiques dématérialisés en ligne («cloud»), la sécurité ou les objets connectés. Cela s'est traduit par une série d'acquisitions ces dernières années.

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York, l'action Cisco prenait 0,71% à 25,38 dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer