(Ottawa) L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) enquêtera sur les importations de gluten de blé en provenance de six pays d’Europe après avoir reçu une plainte de la part de site de production situé au Québec.

La Presse canadienne

Par voie de communiqué, les autorités fédérales ont indiqué vouloir déterminer si le gluten de blé de l’Australie, de l’Autriche, de la Belgique, de la France, de l’Allemagne et de la Lituanie était vendu à des « prix inéquitables » au pays — une allusion au dumping.

C’est le site d’ADM Agri-Industries situé à Candiac, en banlieue sud de Montréal, qui a déposé la plainte, a précisé l’Agence. L’Albertaine Permolex appuie également la démarche.

Selon la plainte, le gluten de blé, qui se retrouve dans les nouilles, pâtes et croûtes de pizza, notamment, en provenance du Vieux-Continent ferait grimper le volume des importations et baisser les prix, ce qui porterait préjudice aux plaignantes.

En plus de l’ASFC, le Tribunal canadien du commerce extérieur (TCCE) se penchera sur le dossier en ouvrant une enquête préliminaire en vue de se prononcer d’ici le 13 octobre. L’Agence croit pouvoir rendre une décision préliminaire d’ici le 12 novembre.