Les Producteurs laitiers du Canada (PLC) demandent au premier ministre Justin Trudeau d'intervenir concernant l'importance marginale qui pourrait être accordée aux produits laitiers dans la futur Guide alimentaire canadien.

Mis à jour le 7 janv. 2019
PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD LA PRESSE

La Presse a révélé ce matin que des versions préliminaires du guide, testées auprès de

focus groups en 2018, faisaient disparaître le groupe alimentaire «produits laitiers». Il serait fondu dans celui des autres «aliments protéinés», dominé par les légumineuses.

«Il semble que le nouveau document minimiserait l'importance de la valeur nutritive et des bienfaits pour la santé des produits laitiers», s'inquiètent les Producteurs laitiers dans un communiqué publié cet après-midi.

Le groupe fait valoir que les protéines végétales ne peuvent pas toujours remplacer les protéines animales contenues dans le lait et que les produits laitiers ont importants pour les jeunes en croissances et les aînés.

PLC se plaint aussi d'avoir été écarté de l'élaboration du nouveau guide: Santé Canada a décidé de fermer ses portes aux représentants de tous les secteurs de l'industrie alimentaire pendant ce processus et d'exclure toutes les études financées par l'industrie.

«Les Producteurs laitiers du Canada demandent au premier ministre Trudeau d'ordonner à la ministre de la Santé de faire ses devoirs en tenant compte de toutes les données scientifiques disponibles avant la publication du nouveau Guide alimentaire», écrit l'organisation. «La santé des Canadiens et celle d'un secteur canadien dynamique sont en jeu.»

Les changements au Guide alimentaire pourraient avoir un impact dévastateur pour l'industrie laitière. C'est que ce document est utilisé comme référence pour préparer des centaines de milliers de repas chaque jour dans les établissements publics de tout le pays.

Un appel au cabinet de la ministre fédérale de la Santé n'a pas été immédiatement répondu.