Source ID:12543e7353d3301cbafc14a1973ddd8d; App Source:StoryBuilder
Exclusif

Les produits laitiers largement écartés du nouveau Guide alimentaire

Exit le morceau de cheddar en collation, longue vie aux pois chiches. Le nouveau Guide alimentaire canadien écartera largement les produits laitiers, quitte à déplaire aux éleveurs québécois, selon des versions préliminaires du document jamais diffusées auparavant.

Le groupe alimentaire qui rassemblait yogourt, fromage et lait, dont Ottawa recommandait jusqu'à quatre portions quotidiennes jusqu'à maintenant, disparaîtrait même pour être fondu avec celui des autres « aliments protéinés », dominé par les légumineuses.

Ces changements pourraient avoir un impact dévastateur pour l'industrie laitière. C'est que le Guide alimentaire est utilisé comme référence pour préparer des centaines de milliers de repas chaque jour dans des écoles, des hôpitaux et d'autres établissements publics au pays. Autant d'acheteurs importants de petits yogourts, de fromages individuels et de berlingots de lait.

La publication par Santé Canada du nouveau Guide alimentaire, qui devait paraître l'an dernier, prend du retard. « Début 2019 », prévoit maintenant Ottawa. Mais le rapport d'une firme de consultants qui s'est penchée sur des « concepts préliminaires » évente la mèche : le nouveau Guide mettra de l'avant les produits d'origine végétale et la consommation d'eau aux repas (même pour les jeunes).

Changement drastique

La firme Earnscliffe a été chargée par Ottawa de sonder le public sur le graphisme et la formulation du nouveau Guide. Leur rapport, mis en ligne en vertu des lois sur la diffusion des documents publics, comprend le matériel testé.

Joint hier, Santé Canada a fait valoir que « les brouillons présentés dans les groupes de discussion ne représent[ai]ent pas les versions finales des principes directeurs, des outils ou des ressources ».

Dans les deux versions « instantanées » du Guide, appelées à remplacer le fameux « arc-en-ciel » dans des milliers de classes et de foyers, les produits laitiers ne sont représentés que par une pinte de lait parmi 28 aliments. Pas de nombre fixe de portions à consommer : « Prenez l'habitude de consommer une variété d'aliments sains chaque jour », conseille-t-on simplement. Il s'agit de « concepts visuels préliminaires » qui peuvent être modifiés, précise le document.

« C'est révolutionnaire. C'est vraiment différent de ce qu'on avait par le passé. C'est comme si on faisait un virage à 180 degrés », affirme Catherine Lefebvre, nutritionniste et auteure.

Le rapport d'Earnscliffe comprend aussi près de 150 « messages » destinés à différents publics et qui doivent transmettre les leçons du nouveau guide. Le gouvernement voulait avoir l'opinion de membres du public sur la façon dont ils étaient formulés.

Ces « messages » insistent à répétition sur la pertinence des noix et des crudités pour les collations.

« Les graines et les noix rôties à sec sans sel ni huile ajoutés sont parfaites pour une collation riche en protéines », recommande par exemple l'agence fédérale. « Ayez des collations saines à portée de main, comme des légumes ou des fruits prédécoupés », continue-t-elle.

« C'est assez surprenant. Avant, il y avait presque toujours un yogourt ou un fromage comme collation [suggérée] », a expliqué Catherine Lefebvre.

« Le nouveau Guide alimentaire continuera de recommander aux Canadiens de choisir des aliments et des boissons nutritifs, qui peuvent comprendre du lait et du yogourt faibles en matières grasses et des fromages ayant une faible teneur en sodium et en matières grasses », a précisé Santé Canada en réaction à la demande d'entrevue de La Presse.

L'eau plutôt que le lait

Pourtant, sur les 150 « messages » testés, seulement quatre encouragent la consommation de produits laitiers : les jeunes sont invités à remplacer les biscuits par du yogourt nature à la collation et on propose le « lait écrémé en poudre » aux ménages à revenus modestes, par exemple.

« Fais une place à l'eau pendant ton repas. C'est une boisson rafraîchissante et gratuite », conseille Santé Canada aux jeunes, mettant le traditionnel verre de lait de côté. « Bois de l'eau plutôt qu'une boisson gazeuse, un jus ou une boisson énergisante. » L'agence fédérale leur suggère aussi de faire griller des pois chiches avec « un soupçon d'huile d'olive, une pincée de cumin et une de poudre de chili » pour une « collation santé ».

Au chapitre des changements, Mme Lefebvre note aussi la disparition d'une recommandation chiffrée de consommation de chaque groupe alimentaire, ainsi que l'arrivée de conseils comme « savourez vos aliments » et « prenez vos repas en bonne compagnie ».

Préoccupations de l'industrie laitière

Les Producteurs laitiers du Canada (PLC), qui représentent le secteur du même nom, ont été virtuellement exclus du processus de conception du Guide alimentaire canadien, comme tous les autres groupes de l'industrie alimentaire. Les études scientifiques financées par l'industrie ont aussi été écartées dans le processus d'élaboration.

Dans une liste de revendications transmise à La Presse, l'organisation rappelle toutefois qu'elle est opposée à la suppression du groupe alimentaire « produits laitiers ». « Si ces recommandations étaient mises en oeuvre telles qu'elles sont actuellement proposées, la plus grande conséquence potentielle serait d'amener les futures générations de Canadiens à croire à tort que les produits laitiers sont malsains », avaient affirmé Les Producteurs laitiers du Canada après avoir pris connaissance de lignes directrices énoncées en 2017 et dont le nouveau document se fait l'écho.

L'étude d'Earnscliffe a coûté 210 000 $ au Trésor public. Elle conclut notamment que le public a préféré la version bleue du guide « instantané » à la version turquoise.

« La recherche sur l'opinion publique avait pour objectif d'aider au développement des produits finaux afin de répondre aux besoins de divers publics », a indiqué Santé Canada dans un courriel à La Presse.

« Cette recherche est une contribution parmi d'autres, tels que des consultations publiques et des examens d'experts, qui aident à éclairer l'élaboration des outils et des ressources du guide alimentaire. »

- Avec William Leclerc, La Presse

***

Autres exemples de recommandations

Pour les adultes : « Êtes-vous la personne ayant été choisie pour offrir la collation de la prochaine réunion ? Servez des pains pitas de grains entiers avec du houmous plutôt que des beignes ou des biscuits. » Pour les aînés : « Mangez des aliments contenant des protéines d'origine végétale, comme des lentilles ou du tofu. Si vous n'avez pas l'habitude de cuisiner ces aliments, allez voir en ligne pour trouver de nouvelles recettes ou méthodes de cuisson. » Pour les jeunes : « Excite tes papilles avec de l'eau ! Ajoutes-y de la menthe, du basilic, des petits fruits ou des tranches d'orange ou de concombre pour varier les saveurs. »




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer