(Québec) « Les deux premières heures vont être gratuites et le tarif ne dépassera pas 7 $ ou 10 $ pour la journée dans un stationnement » d’hôpital, a confirmé la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, lundi. La mesure, évaluée entre 100 et 150 millions, fera partie du « mini budget » du ministre des Finances Eric Girard attendu le 7 novembre.

Tommy Chouinard
Tommy Chouinard La Presse

Le gouvernement Legault a ainsi confirmé les révélations de La Presse publiées lundi.

La ministre McCann a ajouté qu’il y aura également des tarifs spéciaux – « très très très optimaux » – pour « les gens qui vont souvent à l’hôpital, notamment des gens qui font de la chimiothérapie, des gens qui vont à l’hémodialyse et d’autres ».

De son côté, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a laissé entendre que le stationnement serait sans frais dans tous les CHSLD, une mesure pour laquelle elle a milité elle-même. « Le ministre des Finances, il nous a entendus au gouvernement », a-t-elle indiqué. La mesure serait susceptible de permettre aux aînés d’avoir de la visite, selon elle. « Quand on dit qu’il y a entre 10 et 15 % de familles qui visitent leurs (proches) hébergés en CHSLD, on en veut davantage », a-t-elle souligné.

Mme McCann a précisé que la réduction des tarifs « ne touche pas le personnel ». « Ça ne change pas. Parfois il y a un stationnement prévu pour le personnel, et il y a déjà des tarifs qui sont indiqués », a-t-elle dit.

Cette réduction des tarifs sera annoncée dans la mise à jour économique du ministre des Finances du 7 novembre ? « C’est ça », a répondu Mme Blais. Sa collègue ne voulait pas le confirmer elle-même. « On va attendre, on ne va pas vendre la mèche », s’est limitée à dire Danielle McCann à ses côtés.

La réduction des tarifs représente une facture de 100 à 150 millions de dollars. Car Québec entend « compenser les établissements et les fondations » des hôpitaux. Les fondations bénéficient des profits dégagés par les établissements avec la gestion des stationnements.

Questionnée concernant l’impact de la mesure sur les opérateurs privés des stationnements d’hôpitaux, la ministre a indiqué son intention d’être « équitable dans ce dossier ». « Ça fait partie des dernières analyses qu’on est en train de faire. »

Des mesures seront prises pour s’assurer que les personnes qui utilisent le stationnement se rendent bien à l’hôpital. « C’est la partie du travail qui est un peu plus compliquée mais qu’on va réaliser », a indiqué Mme McCann.

Les deux ministres participaient au forum de consultation sur la santé mentale, un exercice devant mener au dépôt d’un nouveau plan d’action.