(Ottawa) Le premier ministre Justin Trudeau attendra vraisemblablement la semaine du 25 octobre avant d’annoncer la composition de son cabinet – soit un délai de quatre semaines après le scrutin fédéral du 20 septembre.

Joël-Denis Bellavance
Joël-Denis Bellavance La Presse

M. Trudeau, qui rencontrera aujourd’hui son caucus pour la première fois depuis qu’il a mené ses troupes à un troisième mandat le mois dernier, n’a pas encore entrepris de démarches auprès d’éventuels élus qui pourraient faire partie de son cabinet, selon des informations obtenues par La Presse.

Jusqu’ici, le premier ministre a reconduit une seule ministre dans ses fonctions, soit Chrystia Freeland, qui demeure à la barre du ministère des Finances et qui conserve aussi le rôle de vice-première ministre du gouvernement libéral minoritaire.

Le bureau du premier ministre a aussi indiqué jeudi matin que la gouverneure générale Mary Simon effectuera une visite officielle en Allemagne du 17 au 21 octobre.

Résultat : aucune cérémonie de prestation de serment du cabinet ne pourra avoir lieu durant son absence. Cela laisse ainsi la dernière semaine d’octobre pour dévoiler la composition du cabinet. Mercredi, M. Trudeau a indiqué qu’il annoncera son équipe ministérielle d’ici la fin du mois.

Le temps que s’accorde le premier ministre pour dévoiler son cabinet pourrait lui attirer les foudres des partis de l’opposition. Le Parti conservateur, le Bloc québécois et le NPD pressent en effet M. Trudeau de rappeler le Parlement le plus rapidement possible afin de s’attaquer à d’importants enjeux tels que la pandémie, la relance économique, le coût de la vie et la lutte aux changements climatiques.

En tout, M. Trudeau doit remplacer trois ministres qui ont mordu la poussière au dernier scrutin, en plus de remplacer Catherine McKenna, l’ancienne ministre des Infrastructures et des Collectivités.

Les trois ministres qui ont encaissé la défaite le 20 septembre sont toutes des femmes. Il s’agit de la ministre des Pêches et Océans, Bernadette Jordan, dans la circonscription de South Shore—St. Margarets, en Nouvelle-Écosse, de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, Maryam Monsef, dans la circonscription de Peterborough—Kawartha, en Ontario, et de la ministre des Aînés, Deb Schulte, dans la circonscription de King-Vaughan, également en Ontario.

Depuis son arrivée au pouvoir, en 2015, Justin Trudeau a instauré la pratique de nommer un cabinet paritaire.

Avant de reprendre officiellement les travaux parlementaires, le gouvernement Trudeau devra présenter un discours du Trône dans lequel il indiquera les grandes lignes de ses intentions au début de ce troisième mandat. Comme le veut la tradition, ce discours sera lu au Sénat par la gouverneure générale.

Dans le cadre de sa visite officielle en Allemagne, Mme Simon se rendra à Berlin et à Francfort et représentera le Canada à la Foire du livre de Francfort 2021. À Berlin, la gouverneure générale rencontrera le président de l’Allemagne, Frank-Walter Steinmeier, et la chancelière de l’Allemagne, Angela Merkel, qui quittera ses fonctions bientôt.

« Le Canada et l’Allemagne sont unis à la fois par leur diversité et par leurs valeurs communes. La visite officielle de la gouverneure générale en Allemagne renforcera l’engagement du Canada à l’égard de la diversité et l’inclusion, du climat et de l’environnement, de l’autonomisation des femmes et des jeunes, et de la réconciliation. La participation de Son Excellence à la Foire du livre de Francfort sera une occasion de mettre en valeur et de célébrer les œuvres culturelles et littéraires du Canada sur la scène internationale », a indiqué le premier ministre dans un communiqué.