Une grève à la SAQ, c'est ce qu'on appelle un déboire.

Stéphane Laporte, Collaboration spéciale LA PRESSE