Toutes les résidences principales ou secondaires endommagées par les inondations en Montérégie qui ne sont pas une perte totale pourront être rénovées.

Pierre Saint-Arnaud LA PRESSE CANADIENNE

Le premier ministre Jean Charest était de passage à Saint-Jean-sur-Richelieu, mercredi, pour annoncer les modalités touchant l'aménagement du territoire, le jour même où la Sécurité civile annonçait qu'il ne reste plus aucune résidence inondée.

Il reste toutefois 284 résidences inhabitables et environ 500 personnes évacuées, alors que le niveau de l'eau a reculé de 94 centimètres par rapport aux pointes atteintes à trois reprises durant les inondations, qui duraient depuis le 21 avril dernier.

De nouvelles bonifications se sont par ailleurs ajoutées aux programmes existants afin d'augmenter l'aide pour les mesures de prévention temporaires prises par les citoyens pour protéger leurs résidences et pour les frais de démolition.

Par ailleurs, le premier ministre Charest a indiqué que des discussions sont en cours avec les autorités du Vermont et de l'État de New York afin d'identifier les causes et les moyens de prévention éventuels contre les sinistres du genre.

M. Charest a également annoncé la mise sur pied du «Projet Vigilance», un système de surveillance et d'analyse des précipitations et des phénomènes météorologiques et hydrologiques, afin de mieux anticiper les risques d'inondation et de s'y préparer le mieux possible.