Une journaliste de TVA Nouvelles qui effectuait une intervention en direct sur les ondes de LCN, dimanche après-midi, a été victime d’une double forme d’agression.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

Non seulement l’un des individus a pris la journaliste Kariane Bourassa par la taille durant son intervention, mais les deux hommes, qui participaient à une manifestation contre le port du masque à Québec, ont fait fi de la distanciation physique et des limites personnelles de la journaliste, qui portait un masque.

« Ça peut sembler rigolo. NON, un ‟câlin‟ non désiré n’est pas moins pire qu’une insulte ou que des menaces », a dénoncé la journaliste sur sa page Twitter. « Les femmes journalistes ne devraient pas avoir à faire leur travail en regardant constamment par-dessus leur épaule pour voir si quelqu’un va entrer dans ‟leur bulle‟ ».

Le geste des deux hommes a été vivement dénoncé par la communauté journalistique.

« Ça ne se fait pas en temps “normal”, encore moins quand la personne tente de respecter la distanciation physique », a notamment commenté Andrée Martin, journaliste à TVA.

« Ça c’est NON. Point barre. Point final. Point », a écrit l’animatrice de Salut, Bonjour !, Ève-Marie Lortie.

« Déranger ou intimider un.e journaliste qui fait son travail, c’est tenter d’empêcher le public de s’informer. Les médias font un travail nécessaire et sérieux », a écrit Jean-Thomas Léveillé, journaliste à La Presse et vice-président de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec.

C’est le deuxième incident du genre à survenir en autant de manifestations anti-masques. Samedi, le journaliste Yves Poirier a été vivement invectivé et intimidé durant ses interventions en direct sur les ondes de LCN. Un manifestant lui a même lancé une canette de bière.

> Regardez la vidéo