(Montréal) Alors que la rentrée bat son plein dans les établissements scolaires, Éduc’alcool adapte son message aux jeunes et y ajoute des informations sur la consommation combinée d’alcool et de cannabis.

Lia Lévesque
La Presse canadienne

Sa publication « Alcool et cannabis un bien mauvais mélange » est d’ailleurs distribuée dans les collèges, universités et maisons de jeunes du Québec lors de la rentrée.

Au cours d’une entrevue mardi, Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool, s’est défendu de vouloir être moralisateur ou de faire ringard avec ses mises en garde. Il sait que les jeunes prendront leurs propres décisions, mais tient à leur donner des informations sur les effets de ces substances avant qu’ils tranchent.

Par exemple, un fait peu connu : l’ordre dans lequel on consomme l’alcool et le cannabis importe. Comme l’alcool dilate les vaisseaux sanguins, boire de l’alcool avant de consommer du cannabis augmenterait le taux de THC dans le sang. Et, à l’inverse, fumer d’abord du cannabis réduirait la quantité d’alcool absorbée par les vaisseaux sanguins, rapporte M. Sacy.

Éduc’alcool estime que mélanger alcool et cannabis est une « très mauvaise idée ». M. Sacy invite donc à la prudence, et non à l’abstinence, assure-t-il.