Source ID:; App Source:

Listériose: Maple Leaf rappelle 220 produits

Ce qui avait débuté avec quelques cas épars de listériose entraîne maintenant l'un des plus importants rappels de viande dans l'histoire canadienne. Les autorités fédérales ont lancé un avertissement visant tous les aliments Maple Leaf fabriqués dans une usine de Toronto, hier soir, tandis que la compagnie retirait 220 produits des épiceries.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a émis l'avis 24 heures après avoir déterminé que l'établissement torontois est à l'origine de l'éclosion de listériose qui a infecté au moins 21 personnes et fait quatre morts.

Les internautes peuvent consulter la liste complète des produits rappelés au www.mapleleaf.ca. En plus des charcuteries Maple Leaf, elle comprend des produits vendus sous les marques Schneiders et Hygrade.

Les consommateurs sont invités à vérifier le numéro d'établissement, inscrit sur les emballages Maple Leaf à côté des dates «Meilleur avant» ou «Emballé le». Les produits fabriqués à Toronto portent l'inscription «97B».

Le ministre fédéral de la Santé, Tony Clement, incite les Canadiens à la prudence. Il leur demande de se débarrasser de leurs charcuteries s'ils ne sont pas certains de leur provenance.

«J'encourage les consommateurs à jeter, en cas de doute, tout produit de viande prêt à manger, a affirmé le ministre fédéral de la Santé, Tony Clement. Car il pourrait être impossible de déterminer qu'il s'agit d'un produit faisant l'objet du rappel, surtout s'ils n'ont plus l'emballage original.»

L'ACIA ignore la quantité de viande qui sera rappelée. «Tout ce que je sais, c'est que c'est un très, très gros rappel», a indiqué le porte-parole de l'organisme, Garfield Balsom, qui précise que c'est l'une des, sinon la plus importante opération du genre dans l'histoire canadienne.

L'origine de la contamination reste un mystère. La bactérie vient-elle d'un animal abattu à l'usine? Les instruments ont-ils été corrompus par une erreur humaine? Les enquêteurs n'en ont encore aucune idée.

«Cette enquête est très complexe, reconnaît le Dr Jeff Farber, de Santé Canada. C'est un organisme qui s'étend beaucoup, qui peut être retrouvé à différents endroits dans l'usine. C'est très difficile de déterminer l'endroit exact où la contamination a débuté.»

L'établissement restera fermé jusqu'à ce que des tests démontrent hors de tout doute qu'il ne présente aucun danger. L'entreprise espère relancer les opérations mardi. Aucune autre usine de production de viande ne fait l'objet d'une enquête.

Pertes de 20 millions

Maple Leaf, qui compte 23 000 employés, évalue à 20 millions $ le coût de ce rappel élargi. En conférence de presse, son président Michael McCain a affirmé que c'est 10 fois plus que le coût initialement prévu. Le rappel original, la semaine dernière, visait 23 produits.

M. McCain a souligné que la dernière mesure se veut préventive. Car aucune trace de la bactérie n'a été trouvée dans les 220 produits retirés des épiceries en fin de semaine.

La compagnie entend convoquer une équipe internationale d'experts sur la listériose pour examiner ses processus d'aseptisation.

21 victimes

Le bilan officiel de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) reste inchangé pour le moment : 21 Canadiens ont été infectés par la même souche de la listériose. Du nombre, quatre personnes sont mortes, trois en Ontario et une en Colombie-Britannique.

Au Québec, cinq personnes ont contracté la bactérie, mais une seule a été infectée par la même souche qui provient des produits Maple Leaf. L'ASPC examine également 30 « cas suspects», dont huit au Québec.

Comme la bactérie a une période d'incubation de plusieurs semaines, d'autres cas pourraient se manifester dans les jours à venir.

Avec La Presse Canadienne




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer