Recherche Voyage

Le casse-tête de l'argent

Petites coupures, devises étrangères, carte prépayée, de débit ou de crédit,... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

Petites coupures, devises étrangères, carte prépayée, de débit ou de crédit, dollars américains. La gestion de l'argent en voyage peut devenir un véritable casse-tête. Mais avec la multiplication des guichets automatiques, même dans les coins les plus reculés du monde, nul besoin de traîner toute sa fortune avec soi...

«Le grand miracle aujourd'hui, ce sont les guichets automatiques, souligne Robert Bérubé, président de l'agence Les Routes du monde. Il n'y a plus de bout du monde.»

Évidemment, les voyageurs doivent être vigilants et vérifier quelques détails importants. Il faut s'assurer que le guichet utilisé dans une rue fréquentée de Mexico ou à proximité d'un marché public en Équateur fasse partie d'un réseau international comme Plus, The Exchange ou Cirrus, (en fonction de l'institution financière).

Mieux vaut retirer l'équivalent de 200$ à chaque transaction, suggère Yannick Gervais, président-fondateur des Aventuriers voyageurs, un organisme qui donne notamment des conférences sur les voyages auprès des jeunes. Avec cette somme dans son bas de laine, on évite d'avoir à retirer de l'argent tous les jours et on paie moins de frais.

Débit, crédit ou carte prépayée?

Les voyageurs ont maintenant le choix de faire des transactions avec plusieurs types de cartes: crédit, débit ou prépayée. «C'est toujours mieux d'être capable de subvenir à ses besoins avec un mode de paiement électronique», mentionne Caroline Lavallée, directrice principale, gestion de l'offre, paiement et financement à la consommation chez Desjardins. Pour les jeunes voyageurs qui ont déjà une carte de crédit, celle-ci peut s'avérer être un excellent outil de voyage.

Il est possible de verser une somme sur le compte de sa carte de crédit, puis de l'utiliser de la même façon qu'une carte de débit, en payant moins de frais, souligne Jean-Richard Boucher, directeur du développement des affaires pour le Québec de Voyages Campus. «On paie alors le taux de change du jour», ajoute-t-il. L'avantage d'une carte Visa ou MasterCard - comparativement à une simple carte de guichet - c'est qu'elle peut servir de moyen de paiement dans les commerces à l'étranger (restaurants, boutiques) et pour faire des réservations en ligne.

Devises étrangères

En utilisant ces modes de paiement, nul besoin de partir à la recherche de nuevo sol (Pérou) ou encore de roubles (Russie) avant le départ. Les voyageurs peuvent se procurer des devises étrangères une fois sur place. «Il ne faut pas oublier que plus tu changes de devises, plus tu paies des frais», tient à rappeler M. Boucher.

Malgré tout, avant de boucler ses valises, il est toujours bon d'avoir quelques billets sur soi, idéalement des dollars américains, acceptés presque partout dans le monde. «Je conseille toujours aux jeunes qui partent plusieurs mois d'avoir sur eux 300$ ou 400$US bien enveloppés dans un Ziploc, raconte Robert Bérubé. Il arrive que dans certains pays, il faille se procurer un visa à l'aéroport payable en argent américain seulement.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer