Recherche Voyage

Voyager avec son ex pour ne pas annuler ses vacances

Un bon nombre de Français, d'Allemands, de Britanniques, d'Espagnols et... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Paris

Un bon nombre de Français, d'Allemands, de Britanniques, d'Espagnols et d'Italiens sont déjà partis en vacances avec leur ex pour éviter d'avoir à annuler des vacances prévues avant la rupture, selon un sondage réalisé par l'institut OnePoll pour le site de réservations de vacances Lastminute.com.

Au total, 23% des 5000 adultes sondés (1000 en France, et autant en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Espagne et en Italie) déclarent avoir été dans ce cas.

Les plus pragmatiques en la matière sont les Britanniques, puisque 39% indiquent être déjà partis en vacances avec leur ex pour préserver ces congés, contre 24% des Italiens, 21% des Espagnols, 16% des Allemands et 15% des Français.

Mieux: certains vont jusqu'à prolonger une relation qu'ils savent condamnée, uniquement pour ne pas annuler les vacances déjà réservées. À ce jeu-là, les Britanniques sont apparemment les plus forts: 38% déclarent avoir vécu ce cas, contre 25% des Italiens, 19% des Espagnols, 14% des Français et 13% des Allemands.

Les Français auraient plutôt tendance à partir en vacances avec l'être aimé(e) et à le larguer une fois sur place, d'après ce sondage -- dont les résultats ont été pondérés pour être représentatifs des populations des pays étudiés, selon Lastminute.com. Un comportement qui concernerait d'ailleurs davantage ces dames que ces messieurs.

Au total, 13% des Français ont indiqué avoir rompu avec leur partenaire sur leur lieu de vacances, contre 12% des Espagnols, 11% des Britanniques, 10% des Italiens et seulement 4% des Allemands.

Même si elle ne permet pas de recoller les pots cassés, la cohabitation peut se faire «entre amis»: 29% des Français sondés assurent avoir passé un agréable séjour de vacances avec leur ex. Cela étant, 14% ont remis le couvert au moins une nuit...

Le comble du flegme ou de l'impudence revient probablement à ces 14% de Français qui indiquent être partis en vacances avec l'ex-amoureux(se) alors qu'ils avaient déjà un nouveau partenaire, qui a bravement attendu leur retour à la maison.




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer