L'Okanagan en cinq vignobles

  • Vignoble Mission Hill. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Vignoble Mission Hill.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 1 / 5
  • Vignoble Quail's Gate. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Vignoble Quail's Gate.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 2 / 5
  • Vignoble Blue Montain. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Vignoble Blue Montain.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 3 / 5
  • Vignoble NK'MP. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Vignoble NK'MP.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 4 / 5
  • Les propriétaires du vignoble Orofino, Virginia et John Weber. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Les propriétaires du vignoble Orofino, Virginia et John Weber.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis-Piché

Collaboration spéciale

La Presse

(KELOWNA) Nul besoin de traverser l'Atlantique ou même de changer de pays pour découvrir l'un des plus beaux vignobles du monde. En Colombie-Britannique, la vallée de l'Okanagan offre des paysages à couper le souffle. Et il n'y a pas que le panorama qui soit grandiose, les vins aussi!

Les vignes de la vallée de l'Okanagan s'étendent sur 150 km au centre de la Colombie-Britannique. Elles poussent, au nord, sur les berges du lac Okanagan et s'étendent au sud jusqu'au désert d'Osoyoos, près de la frontière avec les États-Unis. Si l'ensemble du vignoble se traverse en voiture en moins de trois heures, le parcours est loin d'être monotone.

Les montagnes accueillent au nord des forêts verdoyantes qui cèdent leur place à une végétation désertique au sud. Dans les vignobles, les variétés de raisins changent également tout au long du parcours.

Le climat plus frais du Nord favorise la culture de pinot, de sauvignon et de riesling. Dans le Sud, la chaleur intense est parfaite pour la croissance des raisins de cabernet-sauvignon, de merlot et de syrah. Afin de profiter de toutes les possibilités viticoles, les grands domaines possèdent souvent des vignes dans les deux extrémités de la vallée.

Plus d'une centaine de vignerons sont installés dans l'Okanagan. Bien que leurs vignes soient encore assez jeunes, une dizaine d'années en moyenne, les producteurs consultent des experts de partout dans le monde afin de tirer le maximum de leurs ressources.

Voici cinq domaines, ouverts au public, où il faut absolument s'arrêter autant pour la qualité des vins que pour la beauté des lieux.

LE NORD

Mission Hill

Quand l'importateur de vin Anthony von Mandl a voulu démarrer son vignoble au début des années 90, il n'y avait que cinq domaines viticoles dans la vallée de l'Okanagan. «J'ai goûté aux fruits qui poussaient ici, explique-t-il. Ils étaient si bons, ils avaient une si bonne acidité. J'ai cru au potentiel de la région.»

Ce visionnaire a eu raison. Quatre années plus tard, son chardonnay a remporté, contre toute attente, la première place de sa catégorie à la très prestigieuse International Wine and Spirit Competition (IWSC) de Londres.

«Quand on a gagné, les juges croyaient qu'ils s'étaient trompés, se rappelle-t-il. Ils sont repartis dans les coulisses pour goûter de nouveau notre vin.»

Ce prix a donné un grand coup de pouce à la viticulture dans l'Okanagan. Des investisseurs sont soudainement arrivés dans la vallée et le nombre de vignobles est passé de cinq à plus d'une centaine en moins de 20 ans.

M. von Mandl a fait de son domaine Mission Hill un des plus beaux de la région. Perché sur le versant sud de l'ancien volcan Boucherie, il surplombe le lac Okanagan. L'architecture des bâtiments, inspirée des monastères européens, apporte une touche singulière au lieu. Et dans les bouteilles, les vins sont bien faits.

Une vingtaine de produits de Mission Hill sont en vente au Québec. Le pinot noir réserve vaut le détour. Avec sa bouche gourmande, débordante de fruits, ses tannins délicats et sa finale épicée, ce vin vaut amplement les 25$ que l'on en demande.

Mission Hill Reserve Pinot Noir 2010, code SAQ: 11 092 027, 25,50$.

1730, Mission Hill Rd, West Kelowna

Quail's Gate

La famille Stewart a été l'une des premières à planter de la vigne sur le versant sud du mont Boucherie en 1956.

Au cours des 50 dernières années, la famille Stewart a planté plusieurs variétés de raisins. Le chasselas, cépage populaire autour du lac Léman, en Suisse, puis le maréchal foch, hybride toujours cultivé au Québec, et le pinot noir. Si le domaine s'est démarqué par ses pinots noirs, il possède encore aujourd'hui plus d'une dizaine de différents cépages.

«On trouve une soixantaine de cépages dans la vallée, explique sur place Tyler Galtz. On est encore à évaluer lesquels sont les mieux adaptés pour la production de nos vins.»

Cinq vins sont offerts au Québec. La cuvée à base de chenin blanc et d'une touche de sauvignon blanc ne laissera personne indifférent. Ses odeurs de fruits tropicaux cèdent leur place à celles du sucre d'érable. En bouche, c'est croquant et floral. De plus, la bouteille est vendue à bon prix.

Quails' Gate Chenin Blanc 2012, code SAQ: 11 262 920, 19,95$.

3303, Boucherie Rd, Central Okanagan

LE CENTRE

Blue Mountain

Amateurs de vin mousseux, ne cherchez plus. Les meilleures bulles de l'Okanagan sont produites au vignoble Blue Mountain. Situé au milieu de la vallée, à Okanagan Falls, ce domaine profite d'un climat semblable à celui de la Bourgogne. Ces conditions sont idéales pour cultiver du chardonnay et du pinot noir.

Ian et Jane Mavety ont planté leurs premières vignes en 1971. Établi au nord du lac Vaseux, leur vignoble jouit d'un climat sec et frais. Leurs bulles sont si réputées que les bouteilles sont difficiles à trouver... même lorsqu'on se rend sur place.

Aujourd'hui, ce sont les enfants du couple Christie et Matt qui sont à la tête du domaine familial. Ils bousculent parfois les façons de faire mises en place par leurs parents.

«Quand Matt est arrivé dans les chais, raconte sa soeur Christie, il a décidé d'utiliser les levures indigènes [celles qui se trouvent sur la peau des raisins]. Mon père était très anxieux! Finalement, il a compris que c'était pour le mieux.»

Blue Mountain n'est pas uniquement réputé pour ses vins. Pour la beauté de ses paysages aussi. En effet, la vue qu'offre le domaine sur la vallée est si spectaculaire qu'elle a fait la couverture du magazine Géo lors d'un numéro spécial consacré aux vins du monde en 2007.

Un seul vin de Blue Mountain est en vente au Québec. Ça tombe bien, c'est un mousseux dans lequel on retrouve au nez le côté grillé des champagnes. La bouche est grasse et les bulles sont agréables. Bon prix.

Blue Mountain Brut NV, code SAQ: 11 881 907, 28,30$.

2385, Allendale Rd, Okanagan-Similkameen

LE SUD

NK'MIP

Lorsque la nation amérindienne d'Osoyoos a voulu démarrer son vignoble à la fin des années 60, le gouvernement fédéral a refusé de lui accorder une subvention. Elle s'est donc associée à une société privée pour démarrer son projet. Son vignoble est aujourd'hui une grande réussite.

«On a voulu produire du vin pour se diversifier de la culture des fruits, raconte une employée du vignoble, Sarah Sloan. Aussi parce que plusieurs experts disaient que nos terres étaient idéales pour la vigne.»

Le vignoble NK'MIP est le premier domaine d'Amérique du Nord géré par des autochtones. Il produit plus de 200 000 bouteilles par année et ses vins sont parmi les meilleurs de la vallée. Il comprend également un immense complexe hôtelier, un musée et un terrain de golf en plein coeur du seul désert canadien.

Un seul de ses vins est en vente au Québec. Il s'agit du merlot 2008. Avec son nez complexe, aux notes de cuir et d'épices, ainsi que sa bouche aux tannins dodus, ce rouge plaira aux amateurs de vin corsé.

NK'MIP Cellars Qwam Qwmt Merlot 2008, code SAQ: 11 263 990, 28,68$.

1400, Rancher Creek Rd, Osoyoos

L'AUTRE VALLÉE

Orofino

Il existe une autre vallée viticole en Colombie-Britannique, la Similkameen. Moins touristique et plus sauvage que sa voisine Okanagan, elle est tout aussi séduisante.

Pour se rendre dans la vallée de Similkameen, il faut compter 30 minutes depuis la ville d'Osoyoos. Si les vignerons de cette vallée ont longtemps vendu leurs fruits à leurs confrères de l'Okanagan, ils défendent aujourd'hui avec fierté leurs vins... bios.

C'est ici que Virginia et John Weber se sont établis il y a plus de 10 ans. Originaires de la Saskatchewan, ils ont quitté leurs plaines natales pour s'installer au pied de la montagne Orofino. Passionnés par le vin, ils ont acheté des vignes âgées d'une vingtaine d'années.

Si le domaine n'adhère pas tout à fait aux normes de l'agriculture biologique, les vignerons sont certainement les plus écologiques de la vallée. Leur maison fabriquée en paille et leur système d'électricité à l'énergie solaire leur ont valu de nombreux honneurs.

Trois de leurs vins sont en vente au Québec. Leur riesling n'est pas bon marché, mais il est très bien fait. Aux accents de pommes jaunes, c'est un très beau vin, long et croquant.

Orofino Riesling 2011, code SAQ: 11 593 850, 35,50$.

2152, Barcelo Rd, Cawston

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Cuisiner, côte à côte

    Cuisine

    Cuisiner, côte à côte

    Médias sociaux à l'appui, les chefs du pays sont plus que jamais en contact les uns avec les autres. Alors qu'ils sont longtemps restés à l'écart,... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer