Recherche Voyage

48 heures à Bamberg

  • La cathédrale Saint-Pierre et Saint-Georges deBamberg abrite la tombe de Cunégonde. (Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale)

    Plein écran

    La cathédrale Saint-Pierre et Saint-Georges deBamberg abrite la tombe de Cunégonde.

    Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale

  • 1 / 5
  • L'abbaye de Michaelsberg a été fondée au XIe siècle. (Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale)

    Plein écran

    L'abbaye de Michaelsberg a été fondée au XIe siècle.

    Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale

  • 2 / 5
  • On vous proposera des balades en gondole dans le quartier de la Petite Venise pour découvrir les jolies maisons de Bamberg au fil de l'eau. (Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale)

    Plein écran

    On vous proposera des balades en gondole dans le quartier de la Petite Venise pour découvrir les jolies maisons de Bamberg au fil de l'eau.

    Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale

  • 3 / 5
  • Sur le pont Obere. (Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale)

    Plein écran

    Sur le pont Obere.

    Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale

  • 4 / 5
  • Käthe Wohlfahrt propose un grand assortiment de décorations de Noël. (Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale)

    Plein écran

    Käthe Wohlfahrt propose un grand assortiment de décorations de Noël.

    Photo Jessica Théroux, Collaboration spéciale

  • 5 / 5
Jessica Théroux

Collaboration spéciale

La Presse

«Petite Venise» et «ville de rêve» sont autant de surnoms utilisés pour désigner l'un des secrets les mieux gardés de l'Allemagne: Bamberg. Ce bijou authentique, ville impériale, épiscopale et brassicole, est riche d'une histoire vieille de 1000 ans dont beaucoup de témoins sont toujours intacts.

JOUR 1

10h : Voyage dans le temps

Commençons par une balade dans les méandres de cette ville fondée au XIe siècle à la rencontre des rivières Regnitz et Main. Dès les premiers regards jetés sur les maisons à colombages et les façades baroques, nul ne doute que Bamberg regorge de trésors architecturaux. Dans la rue piétonne Katzenberg, nous passons la porte de la plus ancienne boulangerie de la ville, Hofbäckerei, avant de poursuivre notre chemin. Contrairement à Nuremberg et à Munich, la ville a été essentiellement épargnée par les bombardements alliés de la Deuxième Guerre mondiale. Ainsi, les quartiers historiques ont su conserver leurs airs d'antan, illustrant l'archétype d'une ville germanique du Moyen-Âge.

Hofbäckerei: 8, Dominikanerstrasse

11h : Chef-d'oeuvre sur pilotis

L'emblème de Bamberg est impossible à rater, mais il nous faudra traverser la rivière Regnitz pour l'atteindre. Accessible par le pont Obere, l'ancien hôtel de ville aux couleurs flamboyantes émerge des eaux. On raconte que les bourgeois, devant le refus de l'évêque de céder ne serait-ce qu'une parcelle de territoire pour la construction de l'hôtel de ville, auraient érigé une île artificielle à l'aide de pilotis pour y édifier le bâtiment. Aujourd'hui, ce monument accueille la Collection Ludwig, une exposition de porcelaines et de faïences datant du XVIIIe siècle. Avant de quitter les lieux, jetons un dernier regard à la devanture dans l'espoir d'y repérer sa curiosité légendaire: la jambe d'un chérubin qui émerge de la fresque.

13h : Une bière au goût de jambon fumé

Posons-nous à la taverne Schlenkerla, où nous savourons un bon repas arrosé de bière fumée! L'Aecht Schlenkerla Rauchbier est brassée depuis des siècles au coeur de la vieille ville. Les arômes que laisse échapper cette bière brune et foncée rappellent étrangement l'odeur du jambon fumé. Selon la légende, alors que les moines brassaient la bière, celle-ci se serait accidentellement imprégnée de l'odeur de fumée d'un incendie survenu à proximité. Devant le succès obtenu par cette cuvée, la tradition a perduré. Aujourd'hui, la saveur particulière est obtenue en faisant sécher le malt sur un feu de bois de hêtre.

6, Dominikanerstrasse

15h : Détente dans la «Petite Venise»

Rien de tel qu'un peu d'air frais après avoir longuement humé les effluves de la Schlenkerla! À la sortie de la taverne, nous empruntons une seconde fois la rue Katzenberg pour cette fois se diriger vers Am Leinrit. De là, un chemin longeant les berges de la rivière Regnitz offre une vue imprenable sur des maisons à colombages et des jardins fleuris où sont amarrés de petits bateaux. Ce décor des plus charmants est celui de l'ancien quartier des pêcheurs, que beaucoup se plaisent à surnommer «Petite Venise». En période estivale, il est possible de naviguer sur les eaux de la rivière Regnitz en canot, en kayak ou encore à la mode vénitienne, à bord d'une gondole.

18h : Noël à l'année

Faute de pouvoir assister au petit mais ô combien charmant marché de Noël de Bamberg, à moins d'y être en décembre, plongeons dans l'univers féérique de la boutique Käthe Wohlfahrt. Derrière les portes de cette entreprise familiale ayant pignon sur rue au coeur de la vieille ville, la magie de Noël opère à longueur d'année. Nous y dénichons des pièces uniques d'ornements faits de bois qui feront l'envie de nos convives à l'occasion des prochaines réceptions du temps des Fêtes.

3-5, Karolinenstrasse

19h : Plaisirs du palais

Cette virée de magasinage nous a ouvert l'appétit. Nous nous laissons entraîner à l'intérieur du restaurant Kachelofen par un sympathique serveur vêtu de lederhosen, la traditionnelle culotte de cuir bavaroise. Confortablement installés à une massive table de bois couverte d'une nappe carrelée, nous goûtons à la fameuse soupe de quenelles de foie et partageons quelques-unes des spécialités franconiennes: épaule de porc rôtie et jarret de porc à la bière, accompagnés de boulettes de pommes de terre et de choucroute.

1, Obere Sandstrasse

JOUR 2

10h : Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Georges

Rome franconienne, nous voilà! Les chaussures de marche sont de mise pour cette seconde journée, où nous gravirons certaines des sept collines sur lesquelles est perchée la ville haute, dite ecclésiastique. Notre premier arrêt est la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Georges de Bamberg, qui abrite les tombes de l'empereur Henri II, fondateur de la ville, et de sa femme, Cunégonde, ainsi que le tombeau du pape Clément II. Pour rejoindre cette merveille d'architecture romantique et gothique, nous empruntons les escaliers situés au bout de la rue Katzenberg, vers la Domplatz.

5, Domplatz bamberger-dom.de

11h : Nouvelle Résidence

À un jet de pierre de la cathédrale se dresse la Nouvelle Résidence, imposant palais de style renaissance et baroque, résultat d'une construction en deux temps entre le XVIIe et le XVIIIe siècle. Ce bâtiment, jadis résidence des princes-évêques de Bamberg, abrite désormais la Bibliothèque d'État ainsi qu'un musée réunissant quelques chefs-d'oeuvre issus de la collection de la galerie de l'État de Bavière. Seules quelques pièces du palais sont ouvertes aux visites, dont la majestueuse salle impériale. Derrière la Nouvelle Résidence, nous découvrons la roseraie, un jardin duquel nous jouissons d'une vue splendide sur l'abbaye de Michaelsberg et les toits orangés de Bamberg.

8, Domplatz

13h : Café Villa Remeis

À notre sortie, nous empruntons Karolinenstrasse, qui deviendra plus tard Jakobsberg, pour ensuite atteindre Sankt-Getreu-Strasse. C'est sur ce chemin paisible que s'élève la Villa Remeis, aujourd'hui transformée en café, dont l'agréable terrasse surplombe la ville de Bamberg. La carte propose des salades et des collations selon la saison, en plus d'une grande variété de café. Ce repas frugal est inévitablement suivi d'un sucrage de bec dans ce paradis de la pâtisserie! Notre choix s'arrête sur la spécialité de la maison, la fameuse Remeistorte, tarte au chocolat et à la crème rehaussée d'un soupçon d'alcool.

13, Sankt-Getreu-Strasse

15h : Abbaye de Michaelsberg

Nous l'avons suivie des yeux toute la journée, il est temps de s'en approcher. L'abbaye de Michaelsberg est un ancien monastère bénédictin fondé au XIe siècle, tout près de la cathédrale. En raison d'importants travaux de restauration, il était impossible, lors de notre passage, d'entrer dans son église pour y admirer le Jardin du paradis, fresque peinte sur la voûte de l'église répertoriant 578 espèces de fleurs et de plantes médicinales. Cette déception s'efface toutefois à la vue du vrai jardin qui nous permet, pour une dernière fois, d'embrasser la ville du haut des collines.

16h : Erthalweg

Joignons l'utile à l'agréable et empruntons un charmant sentier pour regagner le centre-ville. L'entrée de celui-ci se situe tout au fond du jardin de l'abbaye, vers les clochers de la cathédrale que nous apercevons au loin. À notre droite, une jeune plantation de vignes nous rappelle que Bamberg était une importante zone viticole jusqu'au XVIIIe siècle. Le sentier pavé, ponctué d'escaliers, zigzague entre les pommiers d'un verger. Nous traversons de petits pavillons de pierre avant de déboucher dans la Untere Sandstrasse, tout en bas des collines.




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer