Recherche Voyage

Les vacances des politiciens

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, dans le sud... (Photo: Reuters)

Agrandir

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, dans le sud de la France

Photo: Reuters

Après une année de controverses, de points de presse, de coups de gueule, les politiciens font comme leurs citoyens: ils prennent quelques jours de repos. Mais le choix de leur destination n'est pas toujours des plus faciles. Se retrouver nez à nez avec Stephen Harper sur une plage de Bali? Oubliez ça...

Michelle Obama l'a appris à ses dépens l'an dernier: une personnalité politique ne prend pas ses vacances où elle veut, quand elle veut, comme elle veut. Et ce, même si son portefeuille le lui permet.

Michelle Obama a été taxée de «Marie-Antoinette des temps modernes» lorsqu'elle a décidé de partir en vacances avec ses filles et une quarantaine de collaborateurs dans l'un des complexes les plus chics et chers d'Espagne. En plein ralentissement économique, les adversaires républicains de son mari - et plus d'un chroniqueur politique - ont sauté sur l'occasion pour lui reprocher de ne pas faire preuve de plus de compassion envers ses nombreux compatriotes qui n'avaient souvent pas les moyens de sortir des limites de leur ville. Quand ils n'avaient pas carrément perdu leur emploi.

La controverse a porté. Mme Obama s'en tiendra aux plages américaines cette année.

«Un politicien est officiellement libre de choisir ses vacances, mais dans les faits, il ne l'est jamais tout à fait», acquiesce Julien Toureille, chercheur de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques.

Primo: les élus ont tout intérêt à mettre une croix sur les vacances de luxe. «Les vacances d'un politicien devraient toujours ressembler à celles que peuvent se payer ses concitoyens», note Bernard Motulsky, professeur en relations publiques à l'UQAM. Ce n'est donc pas demain la veille qu'on devrait apprendre que Stephen Harper se prélasse dans un complexe hôtelier bardé d'étoiles en Polynésie française...

Pour limiter les frais, donc, mais aussi histoire de montrer que leur pays est - bien entendu - le plus chouette du globe, les politiciens éviteront souvent de partir à l'étranger. Nicolas Sarkozy et la quasi-totalité de ses ministres resteront dans l'Hexagone cet été. Barack Obama privilégie les vacances estivales à Martha's Vineyard, dans le Massachusetts, et les vacances hivernales à Hawaï, son île natale.

Au Québec, les politiciens semblent avoir un peu plus de latitude. René Lévesque n'a jamais caché son penchant pour les vacances dans le Maine. «Cela servait bien son image d'homme du peuple: il faisait la même chose que bien des Québécois!», dit le politologue de l'Université d'Ottawa, Claude Denis. Et c'est ainsi qu'on ne s'émouvra pas de savoir que Jean Charest visite la France... comme tant d'autres de ses citoyens.

SOS président

Sans dénigrer sa forme physique, on peut aussi affirmer qu'il est peu probable de croiser Stephen Harper sur un lointain sentier de randonnée des Appalaches ou des montagnes Rocheuses. Un chef d'État a beau être en vacances, il reste d'abord et avant tout... un chef d'État. Il doit être joignable en tout temps, prêt à affronter n'importe quelle crise et rassurer ses électeurs. Les ministres français ont reçu une belle volée de bois vert en 2003, parce qu'ils ont tardé à rentrer au bureau alors qu'une canicule historique étouffait la France et faisait des milliers de victimes, rappelle Julien Toureille.

Les copains et l'argent

Enfin, il n'y a pas que le «où?», mais le «avec qui?» qui compte, ajoute Luc Dupont, expert en communication politique de l'Université d'Ottawa. Les images d'un politicien faisant la fête avec ses copains pendant que sa femme s'occupe des enfants à la maison feraient certainement très mauvaise presse. Pour éviter tout conflit d'intérêts ou apparence de conflit d'intérêts, on paie sa facture et on fuit les invitations. Surtout si elles viennent d'un régime ou d'une entreprise controversée. La ministre française Michèle Alliot-Marie regrette certainement encore d'avoir profité des largesses d'un proche du président tunisien Ben Ali en pleine période de révolte populaire. La bourde lui a valu un congé - définitif cette fois - de son poste au sein du gouvernement de Nicolas Sarkozy.

David Cameron

Une villa de luxe en Toscane au milieu d'un vignoble? Les vacances de David Cameron et sa femme Samantha étaient sans conteste celles qui attiraient le plus l'attention - et sans doute l'envie - cette année, avant que le premier ministre ne revienne d'urgence en Grande-Bretagne en raison des émeutes qui secouent le pays. Le chef du Parti conservateur a dû préciser qu'il payait le tout de sa poche - environ 9500$ - pour calmer certaines critiques. Mais si certains l'ont trouvé trop dépensier, d'autres lui ont reproché l'inverse, parce qu'il n'avait pas daigné laisser de pourboire à la serveuse d'un café.

Source: Daily Mail

Silvio Berlusconi

Silvio Berlusconi peut se permettre de prendre ses vacances chez lui sans craindre la routine: il possède pas moins de 20 maisons en Italie! Exceptionnellement cette année, crise économique oblige, le chef d'État italien a promis de travailler tout le mois d'août et de ne passer que quelques jours dans sa villa de prédilection, en Sardaigne, où il a fait construire un volcan artificiel, un amphithéâtre en plein air et de multiples piscines

Sources: Agence France Presse et Libération

Angela Merkel

Eh oui! La chancelière allemande Angela Merkel, qui a suscité un tollé le printemps dernier en affirmant que les salariés espagnols, grecs et portugais profitaient de régimes de vacances trop généreux, s'est tout de même offert quelques jours de répit. Elle est retournée, comme elle l'a fait à plusieurs reprises dans le passé, marcher dans le Tyrol italien avec son mari.

Source: Der Spiegel

José Luis Zapatero

Austérité: c'est le mot d'ordre de José Luis Zapatero pour éviter les critiques qui ont fusé en 2009 après ses longues vacances dans le somptueux palais de la Mareta, à Lanzarote, aux îles Canaries. Le chef d'État espagnol passera en août quelques jours à Doñana, réserve naturelle du sud de l'Espagne, entrecoupés de réunions et de conversations avec les dirigeants européens sur fond de crise de la dette.

Source: Agence France Presse

Nicolas Sarkozy

Comme l'an dernier, le président français a mis le cap cet été vers le Cap Nègre, dans le sud de la France et la propriété familiale de sa femme Carla Bruni. Au menu: du vélo, des pizzas de chez Nono et les beignets de courgettes que Ginette, la patronne de l'Hôtel des Mimosas, lui préparerait chaque matin. Nicolas Sarkozy doit faire le plein d'énergie: il sera bientôt - de nouveau - papa et très certainement candidat à l'élection présidentielle en 2012.

Sources: Agence France Presse et Le Post

Vladimir Poutine

Vladimir Poutine est un habitué des vacances en plein air et il aime que la presse diffuse des photos de lui en pleine action, et même torse nu! Si le premier ministre russe est resté discret cet été, il s'est tout de même permis de suggérer les endroits les plus propices aux vacances à la chasse et à la pêche à la ligne, dans un entretien au magazine OutdoorLife. Il y confirme sa nette prédilection pour la Sibérie.

Kate et William

Le prince William et son épouse Kate ne sont pas élus mais le choix de leurs vacances n'en demeure pas moins dicté par des considérations hautement stratégiques. Le couple princier a passé sa lune de miel dans une île de l'archipel des Seychelles, mais c'est au Canada qu'il a effectué sa première visite officielle.

Source: Agence France-Presse

Barack Obama

Barack Obama n'innove pas. Il devrait aller fin août à Martha's Vineyard, cette petite île huppée du Massachusetts parsemée de vergers, de troupeaux de moutons et de petits restaurants de fruits de mer qui a résolument la cote chez les démocrates (les Kennedy, les Clinton et maintenant les Obama font figure d'habitués). Lecture, golf et promenades en famille devraient être au programme.

Source: msnbc.com

Stephen Harper

Ce n'est peut-être pas un choix très exotique, mais à tout le moins original pour un homme qui figure parmi les plus puissants du monde: Stephen Harper a profité de ses vacances pour jouer... au mini golf lors d'un bref séjour à Lancaster, près de Buffalo. L'histoire ne dit toutefois pas s'il est doué ou non... Le premier ministre a ensuite passé quelques jours dans sa résidence d'été du lac Harrington, dans la région de Gatineau.

Source: La Presse Canadienne

Jean Charest

Jean Charest a passé une partie de ses vacances en France, mais ce n'était pas pour y rendre visite à Nicolas Sarkozy. Le premier ministre du Québec est allé à Aix-en-Provence pour le mariage de sa fille aînée, Amélie, son seul déplacement à l'étranger de l'été. Il devait ensuite profiter des Cantons-de-l'Est et du marché public de North Hatley pour faire des provisions de fromages de chèvre.

Source: La Presse

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer